L'occasion, un marché bien parti pour durer

CONSOMMATION Près d'un Français sur deux a effectué une transaction de ce type au cours de l'année passée, selon le nouveau baromètre Sofincospe publié ce jeudi...

Claire Planchard

— 

Vide-grenier dans une commune de la Sarthe.
Vide-grenier dans une commune de la Sarthe. — GILE MICHEL/SIPA

Braderie, dépôt-vente, places de marché en ligne, sites de petites annonces: le marché de l’occasion se porte à merveille en France. Selon Le Sofinscope – Baromètre opinion Way pour SOFINCO*,  43% des sondés se sont laissés tenter l’an dernier (35% pour faire des achats, 30% des ventes, 22% les deux). Et 27% déclarent que cette consommation alternative va encore augmenter cette année.

Le prix idéal à 50% du prix de vente

Principal objectif des acheteurs: dépenser moins. Pour 63% des sondés, permettre de faire des économies est le premier avantage des produits de seconde main (71% des foyers gagnant plus de 3.500 euros par mois sont de cet avis). Pour 38% d’entre eux, c’est aussi le meilleur moyen de s’offrir des biens inaccessibles au prix du neuf (46% parmi les 18-24 ans et 43% parmi les foyers gagnant moins de 1.000 euros), avec un prix idéal situé 49% du prix neuf pour les acheteurs et 48% pour les vendeurs.

Les produits culturels (DVD, CD, livres…) sont clairement les produits phares du marché de l’occasion: 56% des sondés en ont ainsi acheté plusieurs fois dans l’année et 53% en ont vendu. Suivent sur la deuxième place du podium, les vêtements, chaussures et autres accessoires de maroquinerie (40% à la vente et 43% à l’achat) suivis de près par les produits de décoration ou encore les meubles (respectivement 39% et 43%).

Un budget moyen de 396 euros (hors voitures)

Au final, les Français qui achètent des produits d’occasion évaluent en moyenne leurs dépenses à 1.905 euros au cours de cette dernière année (396 euros hors achat de voitures et 2 roues). Les hommes sont les plus dépensiers (510 euros contre 308 euros pour les femmes) avec les 60 ans et plus (627 euros contre 376 euros pour les moins de 35 ans).

A l’inverse, le montant des bénéfices liés à la vente de produits d’occasion est deux fois moins important, les Français déclarant avoir gagné en moyenne 910 euros au cours de cette dernière année (260 euros hors vente de voitures et 2 roues).

*Etude a été réalisée par Opinon Way les 5 et 6 juin 2013, auprès d’un échantillon de 1.009 personnes âgées de 18 ans et plus (méthodes des quotas) et interrogées en ligne sur système Cawi.