Salon du Bourget: les nouveaux jets d'Embraer font le plein de commandes

© 2013 AFP

— 

Le constructeur brésilien Embraer a lancé en grande pompe lundi sa nouvelle génération de jets régionaux baptisée E2 avec 100 commandes fermes et 215 intentions d'achats provenant de plusieurs compagnies de lancement.
Le constructeur brésilien Embraer a lancé en grande pompe lundi sa nouvelle génération de jets régionaux baptisée E2 avec 100 commandes fermes et 215 intentions d'achats provenant de plusieurs compagnies de lancement. — Eric Piermont AFP

Le constructeur brésilien Embraer a lancé en grande pompe lundi sa nouvelle génération de jets régionaux baptisée E2 avec 100 commandes fermes et 215 intentions d'achats provenant de plusieurs compagnies de lancement.

La compagnie américaine de transport régional SkyWest a notamment signé pour 100 E175-2 (78 sièges) avec l'intention d'en acquérir cent autres, un contrat dont le montant total atteint 9,36 milliards de dollars au prix catalogue (7 milliards d'euros), a précisé le constructeur brésilien dans un communiqué.

C'est le motoriste américain Pratt and Whitney qui va fournir les moteurs des jets de SkyWest, a-t-il annoncé dans un communiqué distinct et les livraisons devrait commencer en 2020, selon lui.

La société américaine de location d'avions ILFC a quant à elle signé un protocole d'achat pour 25 E190-E2 (108 sièges) et 25 E195-E2 (jusqu'à 144 sièges), assorti d'une option pour 50 autres avions.

Enfin, diverses compagnies d'Afrique, d'Asie, d'Europe et d'Amérique du Sud, mais dont les noms n'ont pas été dévoilées, ont manifesté leur intention d'acheter 65 de ces nouveaux jets E2.

Aucun prix catalogue n'était disponible dans l'immédiat pour donner des détails chiffrés de ces contrats.

Embraer a lancé une famille baptisée E2 offrant plus de sièges que la génération actuellement sur le marché et garantissant des économies de carburant.

Les trois versions de cette famille E2, (E175, E190 et E195) doivent entrer en service entre 2018 et 2020.

Le groupe prévoit un investissement de 1,7 milliard de dollars sur huit ans pour ce toilettage de sa gamme.

Embraer a longtemps réfléchi au lancement d'un tout nouvel avion régional plus grand avant d'y renoncer l'an passé. Le constructeur a finalement opté pour la modernisation de sa gamme actuelle.

«Ce sont des commandes importantes. Les jets d'Embraer ont été couronnés de succès mais le rythme des commandes commençait à décliner», a expliqué à l'AFP Nick Cunningham, analyste aéronautique de l'Agency Partners.