France Télécom/Orange: le titre progresse après le soutien de l'Etat à Richard

© 2013 AFP

— 

Le titre France Télécom/Orange s'inscrivait en tête du CAC 40 lundi matin à la Bourse de Paris (+3,10%), après l'annonce d'un soutien de l'Etat à son patron Stéphane Richard, dont la place était menacée après sa mise en examen dans l'affaire Tapie/Crédit Lyonnais.
Le titre France Télécom/Orange s'inscrivait en tête du CAC 40 lundi matin à la Bourse de Paris (+3,10%), après l'annonce d'un soutien de l'Etat à son patron Stéphane Richard, dont la place était menacée après sa mise en examen dans l'affaire Tapie/Crédit Lyonnais. — Eric Piermont AFP

Le titre France Télécom/Orange s'inscrivait en tête du CAC 40 lundi matin à la Bourse de Paris (+3,10%), après l'annonce d'un soutien de l'Etat à son patron Stéphane Richard, dont la place était menacée après sa mise en examen dans l'affaire Tapie/Crédit Lyonnais.

A 10H05 (08H05 GMT), le titre gagnait 3,23% pour s'inscrire à 7,60 euros, dans un marché en hausse de 1,29%.

Le président de la République François Hollande a indiqué dimanche soir sur M6 que les représentant de l'Etat au conseil d'administration voteraient lundi après-midi en faveur d'une reconduction de M. Richard à la tête du groupe pour éviter de déstabiliser l'entreprise.

Le probable maintien de M. Richard est une bonne nouvelle pour les marchés.

Pour les analystes, comme ceux du CM-CIC, «l'opérateur ne (pouvait) pas se permettre le luxe d'une crise de gouvernance alors qu'il affronte des vents contraires».

Le courtier fait également remarquer que toute modification de la gouvernance risquerait de déstabiliser socialement le groupe «dont la structure des coûts est beaucoup moins flexible que celle des concurrents et des autres opérateurs historiques».