Airbus reprend des forces en Chine

©2006 20 minutes

— 

Airbus retrouve quelques couleurs en Chine. A l'occasion de la visite d'Etat de Jacques Chirac à Pékin, le pays a signé hier un contrat de commande de 150 avions A320. Une option a aussi été posée sur vingt exemplaires du futur A350, sous réserve que ce programme voie bien le jour. Le président du constructeur aéronautique européen, Louis Gallois, a également annoncé pour 2009 la mise en service d'une chaîne d'assemblage à Tianjin (nord de la Chine), la première hors d'Europe. Elle devrait employer 700 personnes et sortir quatre avions par semaine en vitesse de croisière. Une implantation nécessaire pour séduire le marché chinois. « A l'avenir les avions seront fabriqués dans le monde entier », confirme Louis Gallois. Il s'agit aussi de damer le pion au grand rival Boeing qui contrôle aujourd'hui 60 % du marché chinois. Mais cette stratégie fait courir le risque d'un transfert incontrôlé de savoir-faire au moment où la Chine entend développer son propre programme d'aviation civile. Pour garder le contrôle, l'avionneur conserverait 51 % de l'entreprise créée avec les Chinois. Et les tronçons des appareils seront toujours produits en Europe.

Edouard Lederer

La compagnie low-cost américaine Skybus, qui se lancera début 2007, a passé hier une commande ferme de soixante-cinq Airbus A319 pour un montant d'environ 3,1 milliards d'euros.