Fusion ICE/NYSE: les actionnaires approuvent le projet

© 2013 AFP

— 

Le groupe boursier transatlantique NYSE Euronext a annoncé lundi avoir reçu le feu vert de ses actionnaires pour être racheté par l'américain InterContinental Exchange (ICE).
Le groupe boursier transatlantique NYSE Euronext a annoncé lundi avoir reçu le feu vert de ses actionnaires pour être racheté par l'américain InterContinental Exchange (ICE). — Spencer Platt GETTY IMAGES NORTH AMERICA

Le groupe boursier transatlantique NYSE Euronext a reçu le feu vert de ses actionnaires pour être racheté par l'américain ICE, a indiqué NYSE dans un communiqué lundi, ajoutant que l'opération pourrait être achevée dans la seconde partie de l'année.

Les actionnaires de NYSE ont, lors d'une Assemblée générale extraordinaire, accepté ce projet de fusion proposé par InterContinental Exchange (ICE), qui doit donner naissance à un mastodonte boursier mondial et se traduire, à terme, par la mise en Bourse de Euronext, la partie européenne de l'opérateur boursier transatlantique.

«Nous sommes reconnaissants à nos actionnaires d'avoir aussi largement saisi cette opportunité, créatrice de valeur à long terme et qui se traduira par d'importants bénéfices pour nos clients en combinant deux activités complémentaires», a indiqué Jean-Michel Hessels, président du conseil d'administration de NYSE Euronext.

Cette première étape décisive franchie, d'autres feux verts doivent intervenir, notamment de la part des autorités de régulation.

«Nous espérons obtenir tous les accords nécessaires pour achever l'opération dans la seconde moitié de l'année», a indiqué Ducan L. Niederauer, directeur général de NYSE Euronext, cité dans le communiqué.

En décembre 2012, InterContinental Exchange (ICE) spécialisé dans les matières premières et les produits financiers liés aux changes ou aux taux d'intérêt, a offert 8,2 milliards de dollars pour s'emparer de NYSE Euronext.

Dans le cadre de cette fusion, la partie européenne, à savoir les bourses de Paris, Amsterdam, Bruxelles et Lisbonne, devraient faire l'objet d'une introduction en Bourse.

«Ce sera une IPO (introduction en Bourse)» et non pas une vente, a indiqué fin mai Dominique Cerutti, directeur général adjoint de l'opérateur transatlantique.

Selon lui, ICE compte procéder à l'introduction en Bourse d'Euronext «très probablement au premier semestre 2014».

La transaction entre ICE et NYSE Euronext avait été approuvée à l'unanimité par les conseils d'administration des deux groupes.

Si l'opération réussit, elle mettra un terme à 200 ans d'indépendance de la Bourse de New York et devrait aboutir à la cotation séparée de la partie européenne, à savoir Euronext (Bourses de Paris, Amsterdam, Bruxelles et Lisbonne).

ICE avait déjà fait une tentative de rachat, en compagnie du Nasdaq, de NYSE Euronext en 2011, une opération qui avait échoué sous la pression du département de la justice américain.