Feu vert de Bruxelles au rachat du ketchup Heinz par Warren Buffett

© 2013 AFP

— 

La Commission européenne a approuvé lundi le rachat du ketchup Heinz par la holding de Warren Buffett, Berkshire Hathaway, associée au fonds d'investissement brésilien 3G Capital, estimant que ce rapprochement ne poserait pas de problème de concurrence.
La Commission européenne a approuvé lundi le rachat du ketchup Heinz par la holding de Warren Buffett, Berkshire Hathaway, associée au fonds d'investissement brésilien 3G Capital, estimant que ce rapprochement ne poserait pas de problème de concurrence. — Justin Sullivan GETTY IMAGES NORTH AMERICA

La Commission européenne a approuvé lundi le rachat du ketchup Heinz par la holding de Warren Buffett, Berkshire Hathaway, associée au fonds d'investissement brésilien 3G Capital, estimant que ce rapprochement ne poserait pas de problème de concurrence.

Gardienne de la concurrence en Europe, la Commission a enquêté sur les conséquences de cette acquisition sur les marchés des sauces froides et de la restauration rapide, car 3G est propriétaire de la chaîne de hamburgers Burger King.

Elle a conclu que cette acquisition ne crée «pas de problème de concurrence compte tenu de la présence de groupes concurrents crédibles et les relations (déjà) existantes entre Heinz et Burger King», indique-t-elle dans un communiqué.

Le rachat de Heinz par Berkshire Hathaway, associée à 3G Capital, avait été annoncé le 14 février. L'opération valorise l'entreprise, dette comprise, à 28 milliards de dollars.