Entretiens d'embauche: «Ne citez aucune qualité ou défaut qui ne soit pas appuyée par un cas concret»

EMPLOI Cette semaine, Gilles Payet, coach emploi,répond à vos questions sur la préparation des entretiens d’embauche...

Gilles Payet

— 

Gilles Payet, coach emploi
Gilles Payet, coach emploi — 20 Minutes

Comme chaque semaine, les internautes ont posé leur question à Gilles Payet, animateur du blog Questions d'emploi et du site Mon coaching emploi, le spécialiste emploi de 20 Minutes. Voici ses réponses.

>> Vous êtes employé ou à la recherche d'un emploi? Posez toutes vos questions à notre coach, en participant dans les commentaires ou en nous écrivant à reporter-mobile@20minutes.fr. Une nouvelle série de réponses sera publiée vendredi 7 juin.

1. Jérôme:  Bonjour, on entend dans 90% des entretiens la question suivante : «Monsieur, quelles sont vos (principales) qualités et vos (principaux) défaut». Comment faut-il répondre à cette question sans se tirer une balle dans le pied? Bien cordialement.

Bonjour Jérôme, je vous invite premièrement à accompagner vos réponses de cadres de travail ou d’expériences vécues. Ne citez aucune qualité ou défaut qui ne soit pas appuyé par un cas concret. Ce sera plus crédible et surtout rendra plus vivante votre réponse à cette question tellement attendue que la réponse de la plupart des candidats est également convenue.

Les réponses sont faciles à faire pour les qualités, je ne m’étendrai donc pas sur le sujet (voir une liste de 192 qualités).

Pour les défauts, le sujet est un peu plus délicat car anxiogène (voir une liste de 187 défauts). Pas évident en effet de parler de points négatifs dans un exercice qui tend à vous faire parler de vous sous votre meilleur jour! Ce que je vous conseille est de mettre en avant une qualité que vous ne maîtrisez pas toujours parfaitement (= posture moins anxiogène). Vous pouvez d’ailleurs atténuer la portée de celle-ci en adoptant une structure du type : «Il m’arrive dans certaines situations de manquer de xxx (qualité)». Ou plus concrètement :«Il peut m’arriver, après une rude journée, de manquer de patience lorsque j’ai au bout du fil un client particulièrement mécontent et agressif». Ou encore: «Je peux, lorsque je dois parler devant une assemblée de plus de 10 personnes éprouver du trac». Vous sortirez du piège de la réponse convenue du type : «Je suis perfectionniste», «je suis peut-être un peu trop exigeant», etc. Mais pour aller plus loin sur cette question, et donner du sens à vos réponses, je vous invite à lire l’article que j’ai consacré à ce sujet sur mon blog «Quels sont vos 3 principaux défauts?»

2.Simon : Bonjour, j'aimerais savoir quoi répondre à la question: «Pourquoi vous et pas un autre» ? Merci.

 Bonjour Simon. Il y a deux optiques pour répondre avec pertinence à cette question :
- faire la synthèse de vos qualités, compétences, expériences en rapport avec les besoins clés du poste convoité (hiérarchiser ces points à partir de l’annonce de recrutement) ;
-ou (encore mieux) trouver un point clé majeur, une valeur ajoutée particulière (expertise, connaissance rare, une idée à valeur ajoutée, etc.) que vous mettez en avant de rappeler les cinq points clés de votre parcours qui justifient également votre présence en entretien le jour J.

Pour ouvrir le sujet, je vous renvoie à l’article « Pourquoi pensez-vous être le meilleur candidat ? » de mon blog.

3.-Will : Bonjour, étudiant sur le point de commencer son année de césure, je compte préparer mon entretien pour un stage de longue durée. Et j'aimerais savoir comment préparer correctement un entretien pour un stage à Schneider Electric. Bien Cordialement.

Bonjour Will, Schneider Electric fait partie de ces grands groupes à dimension internationale qui offrent des stages «professionnalisant» très intéressants aux étudiants comme vous.

Mon conseil serait de prendre contact via les réseaux sociaux (Linkedin et/ou Viadeo) avec 1-soit des étudiants actuellement en stage 2-soit des fonctions RH de chez Schneider Electric 3-soit encore des opérationnels en poste, au sein de départements où vous aimeriez bien travailler. Vous trouverez facilement en faisant une recherche par mots clés sur le moteur de recherche de Linkedin et sur celui de Viadeo.

Une fois le contact établi, il vous sera facile d’obtenir toutes les infos «internes» pour postuler au bon endroit et auprès de la bonne personne et avec les meilleurs arguments. Vous essayez et vous me tenez au courant ?

4.Finuccia. Bonjour, Je souhaite quitter l'Education nationale. Enseignante agrégée en musique depuis 25 ans , mon vœu le plus cher est d'y parvenir de façon raisonnée sans pour autant me mettre en péril. Cela n'a rien d'un coup de tête, néanmoins je mesure que je ne peux faire valoir sur le marché de l'emploi dont je méconnais toutes les arcanes et les ressorts que mes diplômes et mon savoir faire. J'ai déjà entendu la phrase suivante: «Vous êtes prof nous ne savez donc rien faire».Comment s'y prendre tout d'abord? J'ai bien évidemment revu mon CV entièrement. Merci pour votre réponse. Cordialement.

Bonjour Finuccia, Lorsque vous aurez quitté l’Education nationale, vous serez à la recherche d’un emploi et pourrez bénéficier de l’accompagnement de Pôle emploi qui propose une gamme importante de prestations d’accompagnement (voir détails des 27 prestations d’accompagnement) avec notamment la possibilité de suivre un bilan de compétences avec un cabinet RH missionné par Pôle emploi.

Ce bilan de compétences vous permettra de prendre le temps de mettre à plat les compétences développées au cours de votre carrière + vos qualités humaines + vos réalisations + vos envies et d’identifier avec un consultant comment celles-ci pourraient être appliquées à d’autres métiers ou fonctions. En complément de cette prestation, vous pourriez également suivre les ateliers sur le projet professionnel. Ces accompagnements sont bien évidemment gratuits.

Je vous renvoie également sur les slides d’une conférence que j’ai donnée récemment à l’occasion du Salon des seniors (voir Travailler après 50 ans : 12 idées fortes pour donner du sens à vos actions). Vous y trouverez des idées applicables à votre situation.

Bon courage dans ce travail de repositionnement professionnel pour lequel vous devrez consacrer du temps (avec l’aide d’une personne tierce) car c’est toujours à la fois une démarche complexe (faire le deuil d’une carrière) mais aussi riche de sens et de renouveau.

Pour aller plus loin sur les questions abordées en entretien d’embauche, je vous invite à lire chaque mercredi une nouvelle question posée et mes conseils pour y répondre (voir les 26 premières questions/réponses).

A noter également : vous pouvez m’écouter chaque vendredi matin sur France Bleu 107.1 (6h12 et 8h12), moment où je décortique pour vous une question posée entretien d’embauche et relayée par un auditeur de France Bleu (accéder aux podcasts).

Bon courage à tou(te)s dans vos démarches. Gardez en toutes occasions confiance en vous et tenez bon le cap.

A bientôt.