Retraites: «La Commission n'a pas à nous dicter ce que nous avons à faire», affirme Hollande

avec AFP

— 

François Hollande le 19 avril 2013 à Paris.
François Hollande le 19 avril 2013 à Paris. — WITT/SIPA

Le président de la République a déclaré, après la demande de Bruxelles à Paris d'entamer la réforme des retraites dès cette année, que «la Commission (européenne, ndlr) n'a pas à nous dicter ce que nous avons à faire. Elle a simplement à dire que la France doit rétablir ses comptes publics».

>> Ce qu'a demandé la commission européenne à la France sur les questions de déficit et de retraite

En outre, il a affirmé mercredi que l'objectif de son gouvernement «reste de faire l'inversion de la courbe du chômage» à la fin 2013, alors que l'OCDE prévoit une hausse du chômage en 2013 et 2014 en France. «Moi, je ne suis pas dans un concours de pronostics, je ne fais pas un pari sur l'avenir. Je fais une politique qui doit à la fin de l'année 2013 inverser la courbe du chômage et après, en 2014 continuer à réduire le chômage.»

Plus tôt, Pierre Moscovici, le ministre de l’Economie, déclarait dans un communiqué, que «pour l’essentiel, ces recommandations confortent les chantiers du gouvernement». Et d’ajouter: «La Commission confirme sa proposition d’accorder un délai de deux ans pour le retour du déficit sous 3 % du PIB. Cette décision reflète à la fois la reconnaissance des efforts déjà consentis et une prise en compte des risques de dégradation de la conjoncture.»

L'inversion de la courbe du chômage est possible

De son côté, la porte-parole du gouvernement Najat Vallaud-Belkacem a estimé mercredi que les chiffres de l'OCDE qui annoncent une aggravation du chômage en France l'an prochain allaient dans le sens de ce que dit le gouvernement, qui continue de promettre une inversion de la courbe fin 2013.

Ces chiffres «ne sont pas bons mais il vont dans notre sens quand même parce qu'ils montrent que l'inversion de la courbe du chômage est possible, qu'elle sera difficile mais qu'elle est atteignable», a-t-elle commenté lors de son compte-rendu hebdomadaire du Conseil des ministres.