Fermeture du site PSA de Meudon: «Une des plus grosses ressources économiques de la ville disparaît»

INTERVIEW Après l'annonce du projet de vente du site PSA de Meudon (Hauts-de-Seine), Hervé Marseille, maire UDI de la ville, s’inquiète pour la situation économique de sa commune...

Propos recueillis par Jérôme Comin

— 

Le 22 mai 2013. Illustration de l'entrée de l'usine PSA de Meudon la  forêt, le jour de l'annonce de sa mise en vente pour 7 millions d'euros.  Les 660 salariés du site ne seront pas licenciés mais transférés vers  d'autres usines du groupe.
Le 22 mai 2013. Illustration de l'entrée de l'usine PSA de Meudon la forêt, le jour de l'annonce de sa mise en vente pour 7 millions d'euros. Les 660 salariés du site ne seront pas licenciés mais transférés vers d'autres usines du groupe. — V. WARTNER / 20 MINUTES

La vente du site de conception et d'ingénierie de PSA à Meudon devrait entraîner le transfert de ses 660 salariés. Pour Hervé Marseille (UDI), le maire de cette commune des Hauts-de-Seine déjà affectée par les difficultés de Renault, d’Alcatel, de Bouygues ou de SFR, ce sont «des millions d’euros qui s’envolent».

Comment réagissez-vous à cette annonce?

Ça commence à faire beaucoup pour la ville de Meudon. On a déjà été affecté par les difficultés de Renault, d’Alcatel, de Bouygues et de SFR… C’est une nouvelle épreuve pour les familles de salariés et pour la ville de Meudon car on ne sait pas s’il y aura des suppressions de postes, même si PSA annonce le contraire. On ne ferme pas un site sans pertes d’emplois car il n’est pas dit que tous les salariés pourront se relocaliser dans les autres sites d’Ile-de-France.

Quelles sont les conséquences économiques pour la ville de Meudon?

Avec cette fermeture, c’est l’une de nos plus grosses ressources économiques qui disparaît car le site de PSA est l’un des plus gros contributeurs de la ville. On parle là de millions d’euros qui s’envolent. Sans oublier qu’avec le départ de ces 660 salariés et de leur famille, cela va peser sur l’économie de Meudon car cela entraîne une baisse de la consommation pour les commerces locaux, les restaurants, les taxis…

Avez-vous déjà envisagé certaines pistes pour revitaliser ce site?

Non. Pour l’instant, j’attends de connaître l’étendue exacte de la situation. Et c’est bien ça le problème, car j’ai appris la fermeture de ce site ce matin dans la presse. C’est quand même anormal que personne ne nous ait prévenus et que cette décision soit prise sans concertation. Ils ne doivent pas connaître mon numéro de téléphone chez PSA… Tout comme au ministère du Redressement productif d’ailleurs… On se demande à quoi il sert quand on voit toutes les fermetures de sites qu’il y a en ce moment.