Yahoo! rachète Tumblr pour 1,1 milliard de dollars

ACQUISITION Le géant Web se rachète au prix fort une seconde jeunesse avec les blogueurs de Tumblr qui ne sont pas ravis de l'annonce...

B. de V. Avec AFP

— 

Yahoo! devrait annoncer lundi le rachat du site de blogs Tumblr pour 1,1 milliard de dollars, affirme le Wall Street Journal. Ce serait la plus grosse acquisition du groupe internet américain depuis l'arrivée cet été de sa dirigeante Marissa Mayer et l'aiderait à rajeunir son public.
Yahoo! devrait annoncer lundi le rachat du site de blogs Tumblr pour 1,1 milliard de dollars, affirme le Wall Street Journal. Ce serait la plus grosse acquisition du groupe internet américain depuis l'arrivée cet été de sa dirigeante Marissa Mayer et l'aiderait à rajeunir son public. — Justin Sullivan GETTY IMAGES NORTH AMERICA

La cure de jouvence de Yahoo est lancée. Le géant américain en perte de vitesse face aux conglomérats de l’Internet Google et Facebook vient d'annoncer ce lundi lors d’une conférence à New York le rachat du site de blogs Tumblr pour 1,1 milliard de dollars, affirme le Wall Street Journal. Il s'agit de la plus grosse acquisition du groupe internet américain depuis l'arrivée cet été de sa charismatique dirigeante Marissa Mayer qui tentera ainsi de relancer sa croissance.

Le conseil d'administration du groupe avait approuvé ce dimanche le rachat du réseau de blogs de Divid Karp, le fondateur de 26 ans de Tumblr, pour un montant dépassant le milliard de dollars.

1,1 milliard de dollars pour 14 millions de revenus

Tumblr a été lancé en février 2007 et compte aujourd'hui 175 employés. Disponible en 12 langues, il revendique 108,4 millions de blogs et 50,8 milliards de publications. Un tour de table précédent en 2011 lui avait permis de lever 85 millions de dollars auprès de plusieurs investisseurs, ce qui le valorisait à l'époque à environ 800 millions de dollars.

«Le chiffre d'affaires de Tumblr n'est que de 13-14 millions de dollars, donc c'est cher, mais cela dépend de la structure de la transaction», remarque Trip Chowdhry, analyste de la maison de recherche Global Equity Research interrogé par l'AFP.

Un septième achat pour oublier l'échec Dailymotion

Marisa Mayer a déjà réalisé six acquisitions ces derniers mois, mais très petites et ciblées. Elle avait une plus grosse opération avec une prise de contrôle de la plateforme internet de partage de vidéo Dailymotion, mais celle-ci a été bloquée fin avril par le gouvernement français. Une opposition conduite par Arnaud Montebourg, le ministre du Redressement productif, qui avait provoqué une vive polémique. Une tentative d'acquisition du site de vidéos en ligne américain Hulu avait également essuyé un échec il y a une dizaine de jours. 

«Cette transaction semble un peu chère: Tumblr espère porter ses ventes à 100 millions de dollars cette année. Cela voudrait dire que Yahoo! débourserait 11 fois» cela pour l'acquérir, «si l'entreprise atteint ses ambitieux objectifs», remarque le site d'analystes 247wallst.com, ajoutant que «Yahoo! a déjà du mal à accroître ses propres recettes».

Tumblr plus populaire que Facebook?

Trip Chowdhry fait cependant remarquer que Tumblr «fait preuve d'un vrai engouement de la part des internautes» et voit de nombreuses voies d'intégration de ses contenus dans Yahoo!, que ce soit «directement par un lien hypertexte sur sa page d'accueil ou à travers son site de partage de photos Flickr», entre autres.

D’après une enquête publié par la start-up Survata fin 2012, menée auprès de plus de 1000 jeunes Américains âgés de 13 à 35 ans, 59% des sondés utiliseraient Tumblr régulièrement, contre 54% pour Facebook. L’écart est encore plus flagrant chez les plus jeunes, très présents sur la plateforme: 61% des 13-18 ans déclarent se connecter à Tumblr régulièrement, contre 55% pour Facebook.

Les blogueurs de Tumblr réagissent mal à l'annonce

L’achat ne fait en revanche pas sourire tous les blogueurs de Tumblr. Ils ont été nombreux à réagir à l’annonce. Toutes les réactions en .gif par ici

Un achat de Tumblr serait aussi un nouveau signe de l'intérêt croissant pour les start-up internet, avec des acquisitions à plusieurs dizaines, voire centaines de millions de dollars pour des sociétés employant parfois seulement une poignée de personnes. Ce fut notamment le cas lors du rachat par Facebook du réseau social de photos Instagram pour 747 millions de dollars alors que ce site n'employait à l'époque que 14 personnes.