Quelles sont les voitures les moins coûteuses à assurer?

AUTOMOBILE «L'Argus» dévoile ce jeudi la liste les modèles qui coûtent le moins cher en terme d’assurance dans six catégories...

Claire Planchard

— 

Le coût du contrat d'assurance automobile varie d'un modèle à l'autre.
Le coût du contrat d'assurance automobile varie d'un modèle à l'autre. — SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

«Une auto intéressante à l’achat ne l’est pas nécessairement en ce qui concerne sa prime d’assurance»: voilà le constat tiré par «l’Argus» au terme de l’analyse des coûts d’assurance des 125 modèles les plus vendus en 2012.

Dans la catégorie des «citadines», la cotisation moyenne s’élève à 371 euros, avec des écarts assez limités: la Chevrolet Spark est la voiture la moins chère à assurer (338 euros). Elle est suivie de près par les Citroën C1, Fiat Panda, Peugeot 107, Skoda Citigo et Volkswagen Up! (352 euros). En bas du tableau, on retrouve l’Opel Adam (397 euros) et la Smart Fortwo (405 euros), très prisées par les voleurs. Mais la palme revient à la Suzuki Alto: le modèle pourtant le moins cher du segment (9.090 euros) affiche la prime d’assurance la plus élevée (407 euros)!

Dans la catégorie des «polyvalentes», la cotisation moyenne est de 429 euros, avec 75 euros d’écart entre la cotisation la plus chère (Audi A1: 475 euros) et la moins chère (Dacia Sandero: 400 euros). «La prime de cette dernière est assez élevée au regard de son tarif en neuf: seulement 5 euros de moins que pour une Chevrolet Aveo pourtant facturée 3.400 euros de plus!» souligne l’Argus dans un communiqué. En cause:  «Sa faible valeur vénale, qui, en cas de gros chocs, peut lui valoir d’être classée comme non réparable.» En queue de classement, l’Alfa Mito (453 euros) et la Citroën DS3 (458 euros) tiennent les deux avant-dernières places.

Dans la catégorie des «compactes», les écarts se creusent avec un différentiel de 152 euros entre le véhicule le moins cher à assurer (Dacia Logan, 434 euros) et la  plus chère (Toyota Auris, 586 euros). En 2e et 3e positions, on trouve la  Skoda Rapid (464 euros) et la Kia cee’d (484 euros). En revanche, les modèles premium souffrent du prix élevé des pièces de rechange, avec une prime de 560 euros pour la BMW Série 1, de 563 euros pour l’Audi A3 et de 567 euros pour la Hyundai i30.

Dans la catégorie «familiales», les prix grimpent: l’Audi A4 affiche la cotisation la plus élevée (660 euros), en raison de «son succès auprès des voleurs et le coût de ses pièces», explique l’Argus. Mais l’écart se resserre avec ses suivantes, la BMW Série 3 (655 euros), Mercedes Classe C, Citroën DS5 et Citroën C5 (639 euros). Parmi les moins chères à assurer, on retrouve en 1ère position la Peugeot 508 (550 euros), devant la Chevrolet Cruze, la Ford Mondeo et la Seat Exeo (560 euros). Surprise: «Une Volkswagen Passat (578euros) coûte moins cher à assurer qu’une Renault Laguna 614euros)», note L’Argus..

Côté «monospaces et ludospaces», les petits modèles restent relativement chers à assurer (443 euros en  moyenne), avec un écart faible entre la Fiat 500L (459 euros)  et les Citroën C3 Picasso, Hyundai ix20, Kia Venga et Nissan Note (438 euros). Assurer un  ludospace est en moyenne moins onéreux (430 euros), avec une prime de 387 euros pour un Dacia Dokker et 459 euros pour un Peugeot partner Teepee. Enfin, sur le segment des compacts, l’Argus relève une prime moyenne de 480 euros. «Bien que le Dacia Lodgy du panel coûte à l’achat 7.050 euros de moins que le Seat Altea, le montant de leurs primes ne diffère que de 33 euros !» note la revue. Les deux modèles occupent les deux première places des primes respectives de 423 et 456 euros. En revanche, le très prisé Peugeot 5008 tient le bas du classement  (548 euros), devant la Ford C-Max (489 euros).

Pour les SUV urbains, l’Argus note un écart de prime de 214 euros entre le Nissan Juke (445euros) et l’Opel Mokka (659 euros).  Chez les SUV compacts «prix d’achat et prime «low cost» font du Dacia Duster le leader» (458 euros). Le second, le Nissan Qashqaï  arrive très loin derrière avec 553 euros. Le Ford Kuga ferme la marche avec une cotisation de 721 euros. Pour les SUV de luxe, l’écart court de 742 euros pour une Mercedes GLK  à 1092 euros pour une BMW X5.

Le conseil de LArgus: comparer bien sûr les différentes offres tarifaires des assureurs pour un modèle donné mais aussi les écarts de prix entre différents modèles avant de faire son choix. Pour une famille il peut ainsi s’avérer plus pertinent «de privilégier une berline familiale, pour laquelle le montant de la prime est inférieur à celui d’un SUV», explique le communiqué, ou «d’opter pour un monospace confortable plutôt que pour un ludospace moins bien équipé».