Plus de 20.000 emplois détruits au premier trimestre 2013 en France

ECONOMIE Selon les chiffres de l'Insee...

avec AFP

— 

Un bureau du Pôle emploi à Bordeaux.
Un bureau du Pôle emploi à Bordeaux. — SEBASTIEN ORTOLA/20 MINUTES

Encore une mauvaise nouvelle pour l'économie française: au premier trimestre, 20.300 postes salariés ont été détruits, a annoncé l'Insee.

L'emploi salarié dans les secteurs marchands a perdu 20.300 postes au 1er trimestre 2013 (-0,1%), un repli deux fois moins important qu'au trimestre précédent grâce à un léger redressement de l'intérim, selon des estimations provisoires publiées jeudi par l'Insee.

Quatrième trimestre de baisse consécutif

Hors intérim, l'économie française a perdu 31.700 postes au premier trimestre. Sur un an, 133.800 postes salariés ont disparu en France (-0,8%), portant à 15,940 millions le nombre des emplois dans les secteurs marchands (hors agriculture).

Il s'agit du quatrième trimestre consécutif de baisse après la perte notamment de 44.600 postes au trimestre précédent et 46.000 au troisième trimestre 2012.

L'emploi intérimaire, qui était en baisse depuis mi-2011, connaît une légère reprise au premier trimestre, avec 11.400 postes gagnés (+2,2% sur un trimestre). Sur un an, l'intérim a perdu 46.500 postes (-8,2%), soit un tiers de l'emploi salarié disparu en France.

C'est l'industrie qui paie ce trimestre le plus lourd tribut, avec 13.400 postes rayés de la carte (-0,4%). Les effectifs dans le secteur de la construction baissent eux plus légèrement (-4.800 postes, -0,3%). L'emploi reste stable dans le secteur tertiaire, qui regroupe à lui seul plus de 11 millions de salariés.