Kodak proche d'un accord pour sortir de la faillite

avec AFP

— 

Le groupe américain Eastman Kodak se rapproche d'une sortie de faillite avec l'annonce lundi d'un accord avec son plus gros créancier, le fonds de pension britannique KPP, passant par la cession à ce dernier de certaines de ses activités d'imagerie, et d'un retour aux bénéfices.

KPP va mettre la main pour 650 millions de dollars sur l'activité grand public «d'imagerie personnelle», qui permet de créer des produits photo personnalisés (tirages, impression de livres photos, de cartes de voeux, de calendriers...), ainsi que sur les scanners et logiciels de capture d'image pour les entreprises. Kodak avait annoncé leur mise en vente l'été dernier.

Dans le cadre de l'accord, KPP renonce aussi à faire valoir ses droits à réclamer 2,8 milliards de dollars à Kodak et ses filiales. «En une seule transaction, Kodak va concrétiser son intention annoncée précédemment de céder les activités d'imagerie personnelle et de documents pour les entreprises, et solder sa plus grosse dette», a commenté le PDG du groupe, Antonio Perez, cité dans le communiqué.