Mailly (FO): «A faire de l'austérité, on va tous mourir avec des déficits zéro»

© 2013 AFP

— 

Le 1er mai est l'occasion de porter haut les revendications des syndicats, a déclaré mercredi Jean-Claude Mailly, le secrétaire général de Force ouvrière qui célèbre en solo comme à son habitude la fête des travailleurs.
Le 1er mai est l'occasion de porter haut les revendications des syndicats, a déclaré mercredi Jean-Claude Mailly, le secrétaire général de Force ouvrière qui célèbre en solo comme à son habitude la fête des travailleurs. — Kenzo Tribouillard AFP

Le secrétaire général de Force ouvrière (FO), Jean-Claude Mailly a plaidé lundi pour la fin des politiques de rigueur en Europe, mettant en garde contre le risque de «mourir avec des déficits zéro» si l'austérité se prolonge.

«A faire de l'austérité, on va tous mourir avec des déficits zéro, c'est cela que ça signifie. Même les organismes internationaux, que l'on ne peut pas suspecter de gauchisme ou je ne sais quoi, comme le FMI, se posent la question au moins sur le rythme de l'austérité», a déclaré M. Mailly sur i-télé.

«Dans l'ensemble de l'Europe, on est dans une logique d'austérité et il faut en sortir». Et pour l'Allemagne, une sortie de l'austérité est «un frein» dans sa politique, a-t-il poursuivi. Selon lui, «nous sommes en train de tomber dans la récession un peu partout, l'Europe est en récession, la Grèce est en dépression et si on continue sur l'austérité, c'est toute l'Europe qui va se casser la figure y compris l'Allemagne d'ailleurs».

«Il faut, à la fois au niveau européen, avoir une dynamique de relance --ça signifie pouvoir emprunter au niveau européen (...)-- et il faut redonner du pouvoir d'achat», a estimé le leader de FO.