Marlboro se lance dans la cigarette électronique

TABAC Le fabricant de cigarettes cherche à gagner de nouveaux marchés...

A.-L.B.

— 

Dans un magasin de cigarettes électroniques à Paris, le 26 février 2013.
Dans un magasin de cigarettes électroniques à Paris, le 26 février 2013. — V. WARTNER / 20 MINUTES

Le fabricant américain de cigarettes Marlboro, Altria Group, va prochainement se lancer sur le marché des cigarettes électroniques. Alors que son chiffre d’affaires a diminué depuis le début de l’année 2013,  reculant de 2,6% par rapport à la même période en 2012, totalisant 4,9 milliards de dollars, le fabricant cherche de nouveaux marchés. Et la cigarette électronique, qui est en plein développement dans le monde, est déjà vendue par les grands groupes mondiaux, tels Reynolds American, Lorillard et Imperial Tobacco.

La cigarette électronique représente-t-elle le nouvel eldorado des fabricants de tabac? A en croire le site de recherche sur la consommation Euromonitor, oui. En 2011, les ventes d’e-cigarettes ont totalisé 1,5 milliard d’euros, soit 0,1% du marché mondial du tabac. Mais ces ventes devraient représenter 4% du marché mondial en 2050.

Nouvel eldorado des fabricants de cigarettes

En France, si les cigarettes électroniques font rêver les fabricants, ces dernières sont dans le viseur de la ministre de la Santé, Marisol Touraine. En effet, aucune étude au long cours n’a démontré l’innocuité de ces produits. La ministre a d’ailleurs commandé début mars une enquête à leur sujet.

La cigarette électronique d’Altria Group sera vendue par le biais de sa filiale Nu Mark. Le fabricant n’a pas encore dévoilé la marque du produit, ni son futur prix.

>> La cigarette électronique, le miroir aux alouettes? A lire par là