Le pharmacien Bayer veut racheter Conceptus

avec AFP

— 

"Bayer comprend la douleur de la plaignante et de sa famille, mais ne souhaite pas faire de commentaire sur cette affaire", a réagi un porte-parole de Bayer en France.
"Bayer comprend la douleur de la plaignante et de sa famille, mais ne souhaite pas faire de commentaire sur cette affaire", a réagi un porte-parole de Bayer en France. — John Macdougall afp.com

Le laboratoire Bayer a annoncé lundi avoir signé un accord avec la société américaine Conceptus pour la racheter, une acquisition d'un montant de 852 millions d'euros qui doit permettre au groupe allemand d'élargir son portefeuille de produits contraceptifs.

Le groupe rhénan publiera sous dix jours ouvrés une offre publique d'achat au prix de 31 dollars (environ 28 euros) l'action de Conceptus, soit 1,1 milliard de dollars (852 millions d'euros) au total, selon un communiqué.

Bayer entend achever la transaction mi-2013, après l'accord des autorités de la concurrence. Avec son produit Essure, Conceptus est la seule entreprise au monde à proposer une stérilisation sans anesthésie générale, selon le communiqué.

«C'est la seule méthode contraceptive permanente et sans hormones qui peut être mise en place sans intervention chirurgicale par un gynécologue en moins de 10 minutes», explique Bayer.

«Cette acquisition correspond tout à fait à notre activité de santé (division HealthCare), en particulier aux Etats-Unis, le plus important marché de la santé du monde», a déclaré le patron de Bayer, Marijn Dekkers, cité dans le communiqué.

Bayer fabrique divers moyens de contraception parmi lesquels les pilules de 4e génération de la famille Yaz/Jasmine/Jasminelle, mises en cause par des utilisatrices dans plusieurs pays qui les accusent de provoquer la formation de caillots sanguins.