Festival de Cannes: Louer son appartement cannois rapporte gros

TOURISME 1.800 euros pour une location de 10 dix jours et 83m²...

A Nice, Fabien Binacchi

— 

Vue de la Croisette, à Cannes.
Vue de la Croisette, à Cannes. — SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

«Ça nous paye les vacances ! On ne va pas se priver. » Pas gênée plus que ça que des inconnus viennent dormir dans ses draps, Danielle Guelle fait partie de ces Cannois qui ont choisi l'exil pendant la Quinzaine du cinéma.

Pour la troisième année consécutive, cette sexagénaire va louer à des festivaliers le trois-pièces qu'elle occupe, dans le quartier de la basse-Californie. «Pour dix jours et 83 m², nous touchons 1.800 euros», explique la propriétaire, qui s'est tournée vers le Net cette année.

Sur le Net et en agences

Abritel.fr, homelidays.com, interhome.fr sont autant de sites qui proposent leur vitrine aux particuliers. Danielle Guelle, elle, a choisi sejourning.com, qui revendique un catalogue de près de 300 logements.

Impossible de dire combien là-dedans sont des résidences principales… Mais en tout cas, ça marche. « Nous n'avons pas assez d'appartements inscrits pour honorer la demande, note Julien Delon, le président du site, qui évoque une offre hôtelière surbookée.

Pour louer, d'autres passent carrément par une agence. «C'est plus confortable, avance ce couple installé encore plus près du palais et qui préfère rester discret. On laisse quand même notre chez-nous… On ne veut pas tomber sur n'importe qui. Leur appartement du petit-Juas, de près de 90 m2, se négocie autour des… 3.000 euros pour les dix jours du Festival.

«Ca aide à accepter de laisser la place», sourit le couple qui, à défaut de monter les marches du centre de congrès, se paiera de jolies vacances, loin de la Croisette, entre le 15 et le 26 mai.