Ford augmente son bénéfice de 15% malgré de nouvelles pertes en Europe

© 2013 AFP

— 

Les ventes de Ford, numéro deux américain de l'automobile, ont reculé de 19% sur un an au premier semestre dans les "19 marchés d'Europe de l'ouest, reflétant une baisse de la demande automobile à travers" le Vieux Continent.
Les ventes de Ford, numéro deux américain de l'automobile, ont reculé de 19% sur un an au premier semestre dans les "19 marchés d'Europe de l'ouest, reflétant une baisse de la demande automobile à travers" le Vieux Continent. — Fabrice Coffrini afp.com

Le constructeur automobile américain Ford a vu son bénéfice augmenter de 15% au premier trimestre grâce à l'Amérique du nord qui a compensé ses pertes persistantes en Europe, où il assure que sa restructuration est en bonne voie. Le groupe a dégagé un bénéfice net de 1,6 milliard de dollars, pour un chiffre d'affaires de 35,8 milliards, en hausse de 10%. L'action a fini en baisse de 0,22% à 13,33 dollars. Les résultats ont été soutenus essentiellement par l'Amérique du Nord, où les ventes ont bondi de 20% à 22,3 milliards de dollars. «Nous nous attendons à une croissance de nos activités cette année» en Amérique du nord, a souligné le directeur financier Bob Shanks, interrogé par l'AFP.

Il s'inquiète toutefois de l'impact des coupes budgétaires automatiques entrées en vigueur début mars aux Etats-Unis. «Pendant l'été 2011, le débat sur le plafond de la dette a pesé sur la confiance des consommateurs, les gens avaient peur de se lancer dans un gros achat, on pourrait voir la même chose, vu la fragilité de l'économie», a-t-il expliqué. Comme ses concurrents, Ford ressent en revanche toujours les effets de la crise du marché automobile en Europe, où les ventes de voitures viennent d'enregistrer leur 18e mois consécutif de baisse et où les capacités de production des constructeurs excèdent largement la demande.

Le constructeur y a vu son chiffre d'affaires reculer de 7% sur un an, à 6,7 milliards de dollars, et ses ventes en volume baisser de 5%, contre un recul global de 9,8% des immatriculations de voitures neuves sur tout le Vieux continent. Ford a encore accusé au premier trimestre dans la région une perte de 462 millions de dollars, triplée comparé à un an plus tôt mais réduite comparé au quatrième trimestre (732 millions).