Assurances: Axa veut changer d'échelle en Chine avec l'assureur Tian Ping

© 2013 AFP

— 

L'assureur français Axa a nettement accru sa rentabilité en 2012, mais a vu son bénéfice net reculer de 1% sur un an, souffrant de la comparaison avec une année 2011 riche en plus-values exceptionnelles.
L'assureur français Axa a nettement accru sa rentabilité en 2012, mais a vu son bénéfice net reculer de 1% sur un an, souffrant de la comparaison avec une année 2011 riche en plus-values exceptionnelles. — Loic Venance AFP

Le groupe français Axa a annoncé mercredi l'acquisition de 50% du capital de l'assureur dommages chinois Tian Ping pour 485 millions d'euros, qui fera de lui le plus important assureur étranger en Chine dans le segment du dommages.

L'opération, qui reste soumise à l'obtention des autorisations réglementaires, prévoit l'acquisition de 33% du capital auprès d'actionnaires de la société chinoise pour 237 millions d'euros et la souscription à une augmentation de capital réservée pour 248 millions pour «financer la croissance future de la société», a précisé Axa dans un communiqué.

Tian Ping sera contrôlée «conjointement» par l'assureur français --qui prévoit d'y transférer ses activités existantes d'assurance dommages en Chine-- et ses actionnaires actuels dont l'identité n'est pas rendue publique. Tian Ping est cotée à la Bourse de Shanghai. De source proche du dossier, on précise que la finalisation de l'opération pourrait intervenir d'ici la fin de l'année.