Wall Street monte, poussée par les résultats de Netflix

avec AFP

— 

(FILES) A sign for Wall Street is seen before the opening bell in this October 15 2009 file photo. Wall Street stocks slightly rose on December 10, 2010 as a surprise narrowing of the US trade deficit and rise in consumer confidence offset fears over China's efforts to prevent its economy from overheating. The Dow Jones Industrial Average rose 4.96 points (0.04 percent) to 11,375.02 by 1530 GMT, while the S 500 index, a broader measure of the market, climbed 1.91 points (0.15 percent) to 1,234.91. AFP PHOTO/TIMOTHY A. CLARY
(FILES) A sign for Wall Street is seen before the opening bell in this October 15 2009 file photo. Wall Street stocks slightly rose on December 10, 2010 as a surprise narrowing of the US trade deficit and rise in consumer confidence offset fears over China's efforts to prevent its economy from overheating. The Dow Jones Industrial Average rose 4.96 points (0.04 percent) to 11,375.02 by 1530 GMT, while the S 500 index, a broader measure of the market, climbed 1.91 points (0.15 percent) to 1,234.91. AFP PHOTO/TIMOTHY A. CLARY — Timothy A. Clary AFP FILES

La Bourse de New York évoluait en hausse mardi matin, stimulée par une salve de bons résultats d'entreprises aux Etats-Unis, malgré les craintes suscitées par des statistiques chinoises et européennes maussades: le Dow Jones gagnait 0,92% et le Nasdaq 0,99%.

Vers 17H25, l'indice Dow Jones Industrial Average s'appréciait de 134,68 points à 14.701,85 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, de 31,98 points à 3.265,53 points. L'indice élargi Standard and Poor's 500 s'adjugeait 0,89% (+13,87 points) à 1.576,37 points.

«La sortie des chiffres manufacturiers décevants en Chine et d'indicateurs d'activité loin d'être brillants dans la zone euro s'accompagne de publications encourageantes aux Etats-Unis», ce qui donnait un coup de fouet au marché d'actions américain à l'ouverture, ont relevé les experts de Charles Schwab.

Une semaine après l'annonce surprise d'un ralentissement de sa croissance, la Chine voyait l'expansion de la production manufacturière décélérer en avril par rapport à mars, selon un indicateur PMI préliminaire publié mardi par la banque HSBC.

En zone euro, l'activité privée a continué de se contracter en avril au même rythme que le mois précédent, avec des chiffres décevants en Allemagne. Le marché accueillait toutefois favorablement l'annonce d'un rebond plus fort que prévu des ventes de maisons individuelles neuves aux Etats-Unis en mars.

Inquiets de lire dans les résultats et les perspectives des grandes entreprises américaines un éventuel ralentissement de la reprise économique du pays, les courtiers étaient aussi rassurés par une série de publications solides laissant par ailleurs entrevoir des perspectives positives pour les mois à venir.

Netflix s'envolait de 22,09% à 212,89 dollars après la nette augmentation du nombre d'abonnés à ses services de streaming au premier trimestre.