A Londres, on vous flanque la frousse et un masque

© 20 minutes

— 

En Angleterre, l’argument de vente le plus efficace n’est plus le plaisir, comme en temps de paix, mais la peur. Profiter de la crainte d’attentats terroristes s’avère en tout cas payant. La société You won’t get me (« Vous ne m’aurez pas ») poste ainsi des hommes-sandwichs d’un genre nouveau, équipés de masques à gaz, devant les stations de métro. Elle aurait déjà vendu 14 000 masques à 15 livres (environ 22 E). Quand on a peur, on ne compte pas : pour 1 200 livres (1 750 E), une famille de cinq personnes obtiendra un équipement complet. Compter un supplément de 450 livres (657 E) pour le chien. Mais les experts restent sceptiques sur l’efficacité de ces produits.