Electricité: La facture du compteur interactif Linky flambe

ENERGIE Sa généralisation va coûter entre cinq et 7 milliards d’euros...

M.B.

— 

Le compteur d'électricité "intelligent", qui doit être installé en France à partir de 2012, ne permet pas sous sa forme actuelle de réaliser des économies d'énergie au bénéfice du consommateur, et les modifications à apporter risquent encore d'alourdir sa facture déjà élevée.
Le compteur d'électricité "intelligent", qui doit être installé en France à partir de 2012, ne permet pas sous sa forme actuelle de réaliser des économies d'énergie au bénéfice du consommateur, et les modifications à apporter risquent encore d'alourdir sa facture déjà élevée. — Alain Jocard AFP/Archives

Une addition plus salée que prévu. Le déploiement du compteur d'électricité «intelligent» Linky pourrait coûter jusqu’à sept milliards d’euros selon le patron d’EDF. Il s’exprimait jeudi à l’occasion d’une audition du Conseil national du débat sur la transition énergétique, rapporte Les Echos ce vendredi.

35 millions de compteurs a installer

L’installation des 35 millions de compteurs doit s’étaler d’ici 2020. Or jusqu’ici, ERDF, la filiale distribution d’EDF, avançait plutôt la somme globale de 4,4 milliards d’euros.

Au final, le surcoût pourrait dépasser les 60% soit un peu plus de 200 euros par compteur et non 128 euros dans la fourchette la plus basse. A priori, la facture doit être prise en charge par ERDF qui doit l’amortir via des gains de productivité puisque les agents n’auront plus besoin de se déplacer pour relever les compteurs.

Vigilance des associations

Un point sur lequel les associations de consommateurs ont réaffirmé à plusieurs reprises qu’elles seraient très vigilantes. Pour l’UFC Que Choisir, par exemple, ce déploiement n’est pas gratuit. Il «sera payée indirectement par l’ensemble des consommateurs. En effet, au titre de l’article 5 du décret n° 2010-1022 du 31 août 2010, le coût global sera intégré dans le tarif d’utilisation du réseau public de l’électricité (TURPE), que l’on retrouve sur la facture sous le titre de «tarif d’acheminement».

Malgré tout, selon le ministère de l’Ecologie, ces nouveaux compteurs « permettront d’améliorer la qualité du service rendu, d’informer les usagers sur leur consommation et de moderniser la gestion des réseaux de distribution. Linky sera un outil essentiel d’efficacité, de sobriété et de compétitivité pour accompagner la transition énergétique».