Les médecins libéraux veulent dépenser plus

©2006 20 minutes

— 

Un budget qui a du mal à passer. La Confédération des syndicats médicaux français (CSMF) a insisté hier sur son « opposition totale » au projet de loi de financement de la Sécurité sociale présenté hier en Conseil des ministres. Raison de la colère ? Une hausse (+ 0,8%) des dépenses pour les « soins de ville », jugée bien trop timide. « Cet objectif est irréaliste et intenable », tempête la CSMF. Un appel parfaitement reçu par certains députés UMP qui trouvent eux aussi le niveau de cette hausse « extrêmement limité ». Les élus seront contraints par le déficit prévu pour la branche maladie de la Sécurité sociale : il ne doit pas excéder les 3,9 milliards d'euros pour 2007.