Russie: La croissance ralentit à 1,1% au premier trimestre

avec AFP

— 

La croissance du produit intérieur brut russe a confirmé son ralentissement au premier trimestre, s'établissant à 1,1% par rapport aux trois premiers mois de 2012, a indiqué mercredi un vice-ministre du Développement économique.
La croissance du produit intérieur brut russe a confirmé son ralentissement au premier trimestre, s'établissant à 1,1% par rapport aux trois premiers mois de 2012, a indiqué mercredi un vice-ministre du Développement économique. — Mikhail Mordasov AFP

La croissance du produit intérieur brut russe a confirmé son ralentissement au premier trimestre, s'établissant à 1,1% par rapport aux trois premiers mois de 2012, a indiqué mercredi un vice-ministre du Développement économique.

La croissance avait atteint 4,9% en glissement annuel au premier trimestre 2012. Elle avait ralenti au cours de l'année pour ne représenter plus que 2,2% au quatrième trimestre de l'an dernier. «Notre estimation de la croissance du PIB en mars en glissement annuel est de 2,3%, ce qui confirme notre évaluation pour le premier trimestre à 1,1%», a déclaré Andreï Klepatch, cité par l'agence Ria-Novosti.

Cette progression de l'activité est bien plus marquée en mars que sur les deux premiers mois de l'année, sur lesquels l'économie russe s'est retrouvée quasiment au point mort. M. Klepatch a estimé la croissance à 1,3% pour janvier mais a estimé que le PIB s'était contracté de 0,4% en février.

Ce coup de frein a poussé le gouvernement à réviser la semaine dernière très nettement sa prévision de croissance pour 2013, à 2,4% contre 3,6% auparavant, et après 3,4% sur l'année 2012. Le FMI, dans ses prévisions économiques actualisées mardi, prévoit encore une croissance de 3,4%.

Le ministre du Développement économique, Andreï Belooussov, a prévenu la semaine dernière que faute de nouvelles mesures de relance de l'activité, l'économie russe courait le risque de tomber en récession au second semestre.