Jean-Marc Ayrault annonce une baisse des allocations familiales pour environ «15% des Français»

SOCIAL Le Premier ministre était l’invité mercredi matin de France inter...

C.P.

— 

Jean-Marc Ayrault à Paris le 18 décembre 2012.
Jean-Marc Ayrault à Paris le 18 décembre 2012. — WITT/SIPA

Ça se confirme. Conformément aux déclarations du président de la République, le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a indiqué mercredi matin que seuls «les plus hauts revenus» seraient concernés par la baisse des allocations familiales destinée à résorber le déficit de la branche famille de la Sécurité sociale d’ici 2016.

«Environ 15% des Français devraient être concernés par leur baisse», a-t-il affirmé, assurant toutefois que le seuil de revenus à partir duquel les allocations seront modulées n’était pas encore tranché, mais que «l'universalité des allocations familiales» serait conservée.

Dans son rapport sur le sujet, remis le 9 avril au Premier ministre, Bertrand Fragonard, le président du Haut conseil de la famille, préconisait ainsi parmi ses scénarios centraux une baisse progressive jusqu’à 25% du montant total de l’allocation pour les 20% des foyers les plus aisés (environ 7.500 euros par mois pour un couple avec deux enfants).