EADS a racheté 1,95% de son capital à Daimler

avec AFP

— 

Le constructeur aéronautique et de défense européen EADS a annoncé mercredi avoir racheté 1,95% de son capital pour un montant de 600 millions d'euros auprès du groupe automobile allemand Daimler, qui a achevé de céder sa participation dans l'entreprise.
Le constructeur aéronautique et de défense européen EADS a annoncé mercredi avoir racheté 1,95% de son capital pour un montant de 600 millions d'euros auprès du groupe automobile allemand Daimler, qui a achevé de céder sa participation dans l'entreprise. — Johannes Eisele AFP

Le constructeur aéronautique et de défense européen EADS a annoncé mercredi avoir racheté 1,95% de son capital pour un montant de 600 millions d'euros auprès du groupe automobile allemand Daimler, qui a achevé de céder sa participation dans l'entreprise.

Cette opération s'inscrit dans le cadre d'un programme de rachat d'actions d'un montant maximum de 3,75 milliards d'euros sur 18 mois reflétant la généreuse trésorerie du groupe et avalisé par le conseil d'administration d'EADS début avril.

Succès pour Daimler et Lagardère

Daimler avait annoncé mardi la mise en vente des dernières parts qu'il détenait dans EADS, soit 7,5%. A Francfort, le groupe allemand a fait savoir mercredi que l'opération lui avait rapporté 2,2 milliards d'euros.

Le groupe de Stuttgart (sud-ouest) a offert 61,1 millions d'actions EADS, au prix de 37 euros l'unité. Daimler s'était déjà défait de 7,5% de ses parts dans le groupe européen en décembre.

Une opération similaire a été réalisée récemment par un deuxième actionnaire majeur d'EADS, le groupe de médias Lagardère. Ce dernier a également vendu sa participation de 7,4% dans le constructeur aéronautique, opération qui lui a permis d'effectuer une plus-value nette d'impôts et de frais de transaction de 1,8 milliard d'euros.

EADS a racheté dans ce cadre 1,61% de son propre capital, soit l'équivalent de 500 millions d'euros, le montant maximal qu'il s'était engagé à souscrire dans le cadre de cette opération.

Jusqu'à 15% d'actions rachetées

Le programme de rachat de son capital par EADS vise à acquérir jusqu'à 15% des actions émises et en circulation, à un prix plafond de 50 euros par action.

Le cosntructeur européen, engagé également dans une réorganisation de sa gouvernance, a en outre confirmé mercredi la conclusion d'un accord sur le rachat de 1,56% de son capital pour un montant de 482,7 millions d'euros à l'Etat français.

Un avis de l'Autorité des marchés financiers (AMF) avait révélé mardi que l'Etat et EADS avaient conclu un pacte d'actionnaire d'une durée de 90 ans pour permettre au premier de continuer à peser sur la stratégie du constructeur aéronautique Dassault Aviation.

Le marché a salué mercredi le succès de la recomposition du capital du groupe, après la vente des titres détenus Daimler et le récent désengagement de Lagardère.

Vers 9h40, le titre bondissait de 4,88% à 39,01 euros dans un marché en baisse de 0,39%.