Kempinski renonce à son projet d'hôtel de luxe en Corée du Nord

Reuters

— 

Le groupe germano-suisse Kempinski a renoncé à ses projets d'hôtel de luxe en Corée du Nord, mettant fin aux négociations engagées pour gérer les chambres du vaste complexe hôtelier Ryugyong dans le centre de Pyongyang, sur fond de très vives tensions dans la péninsule coréenne.

Kempinski avait fait savoir en novembre qu'il souhaitait ouvrir un hôtel de luxe de 150 chambres dans ce bâtiment pyramidal de 105 étages, vide depuis des années.

«Aucun contrat n'a été conclu sur la gestion de l'hôtel, et une arrivée sur ce marché n'est pas possible actuellement», a déclaré mardi une porte-parole du groupe Kempinski.

L'un des fleurons du groupe Kempinski est l'hôtel Adlon, situé près de la porte de Brandebourg à Berlin.