Opération Phénix: Quand le secteur financier recrute des profils littéraires

EMPLOI Les étudiants littéraires peuvent dorénavant faire de l'audit, les entreprises réservées aux jeunes diplômés d'écoles de commerce leur ouvrent leurs portes...

Bertrand de Volontat

— 

Des étudiants de l'ESCP-Europe, qui dispense le 2e meilleur master de management au monde selon le classement 2012 du «Financial Times».
Des étudiants de l'ESCP-Europe, qui dispense le 2e meilleur master de management au monde selon le classement 2012 du «Financial Times». — J. Debellefontaine - ESCP Europe

Diversité ou philosophie nouvelle, quelle que soit la raison, aujourd’hui un master de musique ne vous empêchera plus de travailler dans une banque. En pleine crise économique, un coup de main est donné aux filières littéraires. Onze grandes entreprises recrutent ces profils spécifiques pour des postes qui n’ont souvent rien à voir, dans le cadre de l’Opération Phénix. Les embauches sont ouvertes. «L’idée est clairement de diversifier les recrutements composés de 60% d’écoles de commerce, 20% d’ingénieurs et 20% d’universités type Paris-Dauphine», explique à 20 Minutes Laurent Acharian, senior manager au cabinet d’audit PwC et coordinateur de l'opération Phénix. Outre-manche, dans le même secteur, les littéraires représentent 50% des embauches.

L’Opération Phénix, c’est quoi? Depuis son lancement en 2007, l’Opération Phénix a permis à 160 jeunes diplômés de lettres et sciences humaines de trouver un emploi. Axa, Bred, PwC, HSBC, Danone, L’Oréal, la Marine nationale, Helpline proposeront encore cette année des postes, lors du forum qui se tient ce mardi à la cité universitaire de Paris. Un mouvement concret, toutefois encore minoritaire. «Il faut faire entrer ce mélange dans la culture d’entreprise, affirme le senior manager. Mais la crise est un frein majeur au même titre que l’idée elle-même».

Qui peut candidater? Vous êtes étudiant inscrit en 2013 en Master2 LSHS (Lettres, Sciences de l'Homme et des Sociétés) parcours recherche (avec mémoire de recherche) dans une université française (ou ayant obtenu ce diplôme en 2011 ou 2012 dans une université française) et vous souhaitez changer d’air, vous pouvez être candidat à l'opération Phénix. Les étudiants pourront déposer leur candidature à compter du 10 avril jusqu’au 12 mai 2013 sur l’espace candidature. «Souvent ces étudiants ne savent pas qu’ils ont certaines compétences, poursuit Laurent Acharian. L’étudiant doit se demander ‘qu’est-ce que j’ai comme opportunité si je ne veux pas faire de la littérature’».

De quel type d’embauche parle-t-on? Les recrutements se feront en CDI au niveau cadre dès le mois d’octobre. Les recrues suivront une formation en alternance «métiers de l’entreprise» (un master 2 professionnel) à compter de cette date, durant un an, formation assurée depuis l’an passé par l’université Paris-Sorbonne (Paris IV).

Pourquoi les DRH sont-ils intéressés? Vos capacités de synthèse et d’analyse sont louées. Le but est de vous associez à des profils différents pour construire une réflexion avec un regard neuf. «Ces jeunes ont appris à apprendre, explique Laurent Acharian. Nous avions commencé ces recrutements en 2007, à l’époque où notre marché était tendu et que nous cherchions partout. Mais cet aspect quantitatif n’a pas fait long feu».

Des exemples? Un étudiant en master 2 en histoire médiévale à Marne-la-Vallée est devenu auditeur junior chez PWC. Un autre en théologie protestante est entré chez L’Oréal en marketing, division grand public. Enfin, un de littérature comparée est devenu conseiller de clientèle particuliers à la Bred. «Nous avions étudié la première promotion littéraire dans nos services et il s’est avéré que les jeunes ont eu le même comportement que les autres : mêmes difficultés, facilités, promotions ou démissions».