Air France-KLM: Trafic passager +2,2% en mars, le fret chute de 12,1%

© 2013 AFP

— 

Le trafic de passagers d'Air France-KLM est reparti à la hausse en mars (+2,2%) mais son trafic de fret s'est effondré de 12,1%, affecté par la neige et un conflit social à Paris, a annoncé mardi le groupe aérien dans un communiqué.
Le trafic de passagers d'Air France-KLM est reparti à la hausse en mars (+2,2%) mais son trafic de fret s'est effondré de 12,1%, affecté par la neige et un conflit social à Paris, a annoncé mardi le groupe aérien dans un communiqué. — Eric Piermont AFP

Le trafic de passagers d'Air France-KLM est reparti à la hausse en mars (+2,2%) mais son trafic de fret s'est effondré de 12,1%, affecté par la neige et un conflit social à Paris, a annoncé mardi le groupe aérien dans un communiqué.

6,45 millions de passagers en mars

Au total, les compagnies d'Air France-KLM ont transporté 6,45 millions de passagers en mars.

Le trafic est reparti à la hausse après deux mois stables.

«Le mois de mars a été affecté par un épisode neigeux qui a fortement perturbé l'exploitation à Paris pendant deux jours», a commenté le groupe. Mais l'avancée de Pâques (qui tombait en avril l'an dernier) a soutenu le trafic loisirs et explique en partie l'amélioration des coefficients de remplissage (84,2%, +1,7 point).

Dynamisme en Asie

Par zone géographique, le trafic a une nouvelle fois connu la plus forte croissance en Asie (+5,1%) suivi du réseau Afrique/Moyen-Orient (+3,2%).

Le réseau Caraïbes et Océan Indien, très concurrentiel, a quant à lui enregistré une hausse du trafic de 1,0%. Le réseau Amériques a vu de son côté son trafic croître de 0,5% grâce à la réduction des capacités (-0,6%).

Enfin, en Europe, où le groupe franco-néerlandais en difficulté a lancé des mesures de restructuration, le trafic a progressé de 1,8% pour des capacités en baisse de 2,5%.

Le groupe ajoute que sur le réseau européen, à la suite de la constitution de Hop!, compagnie qui regroupe l'activité régionale française, le trafic de mars inclut l'activité d'Airlinair sur l'ensemble du premier trimestre. «A périmètre constant, le réseau européen aurait vu son trafic progresser de 1,0% pour des capacités en baisse de 3,6%», précise-t-il.

Rentabilité en hausse

Sur l'activité passagers, la recette unitaire au siège kilomètre offert (baromètre de rentabilité des compagnies) s'est une nouvelle fois inscrite en hausse, précise Air France-KLM.

En revanche, dans le cargo qui subit depuis des mois le manque de dynamisme international, la recette unitaire à la tonne kilomètre offerte est en baisse. Air France-KLM n'est pas parvenu à maintenir le fret malgré une nouvelle réduction drastique des capacités (-6,6%).

Le groupe n'a pas dévoilé l'impact financier des intempéries du mois de mars dans la mesure où il publiera ses résultats du premier trimestre le 3 mai prochain.

Cumulé sur trois mois, le trafic de passagers a augmenté de 0,8% et le trafic de fret a baissé de 6,9%.

Enfin, sur le seul mois de mars, Air France-KLM fait mieux que son concurrent britannique IAG dont le trafic n'a progressé que de 0,1%.

Le groupe Lufthansa n'a pas encore publié son trafic.