L'Opep veut freiner la chute du pétrole

©2006 20 minutes

— 

Veillée d'armes pour les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep). Le cartel pourrait annoncer aujourd'hui une baisse de sa production. Son but : remédier à la plongée des cours du pétrole.

Quelle est l'ampleur de la baisse ?

Depuis l'été dernier, le Brent (pétrole de la mer du Nord) a perdu un quart de sa valeur. A son plus haut historique le 7 août dernier, il atteint 78,50 dollars le baril. Depuis, malgré quelques rebonds, la chute est régulière. Le baril a clôturé vendredi dernier à 59,83 dollars.

Pourquoi le pétrole baisse-t-il ?

A quelques semaines de l'hiver, les stocks de fioul de chauffage sont au plus haut aux Etats-Unis. Autre motif, depuis l'été, la crainte de voir l'Iran couper ses exportations en réponse à d'éventuelles sanctions internationales sur son programme nucléaire s'est dissipée.

Que peut faire l'Opep ?

Selon le Financial Times, les onze membres seraient d'accord pour réduire leur production d'un million de barils par jour (4 % de leur production totale). Mais les divisions persistent. Tout en étant d'accord sur le principe, l'Arabie Saoudite craint d'affaiblir l'économie de ses clients.

Edouard Lederer

Jusqu'en 2005, les pays de l'Opep ont défendu un cours du baril tournant autour des 25 dollars. Un objectif suspendu en janvier 2005. Le prix du pétrole a pratiquement triplé depuis le début 2002.