EDF: La rémunération d'Henri Proglio baisse de près de 20% en 2012

SALAIRE La rémunération totale du PDG d'EDF Henri Proglio pour 2012 a baissé de 19%, en raison des plafonnements mis en place en fin d'année dans les entreprises publiques...

© 2013 AFP

— 

La rémunération totale du PDG d'EDF Henri Proglio pour 2012 a baissé de 19%, en raison des plafonnements mis en place en fin d'année dans les entreprises publiques, selon le document de référence du géant français de l'électricité publié lundi.
La rémunération totale du PDG d'EDF Henri Proglio pour 2012 a baissé de 19%, en raison des plafonnements mis en place en fin d'année dans les entreprises publiques, selon le document de référence du géant français de l'électricité publié lundi. — Anne-Christine Poujoulat AFP

La rémunération totale du PDG d'EDF Henri Proglio pour 2012 a baissé de 19%, en raison des plafonnements mis en place en fin d'année dans les entreprises publiques, selon le document de référence du géant français de l'électricité publié lundi.

L'an passé, la rémunération totale due à M. Proglio s'est élevée à 1.291.257 euros, contre 1.592.820 euros très exactement en 2011, indique EDF. En 2013, elle ne pourra pas dépasser 450.000 euros.

En vertu d'un décret daté du 26 juillet 2012, le gouvernement Ayrault avait plafonné à 450.000 euros la rémunération fixe annuelle des «mandataires sociaux» des entreprises publiques.

Appliqué à partir du 1er octobre, ce plafond a considérablement réduit la rémunération de M. Proglio au dernier trimestre 2012, où elle est tombée à 112.500 euros.

Pour la période non concernée par la mesure, du 1er janvier au 30 septembre, le revenu du PDG d'EDF était de 1,178 million d'euros (862.500 euros de part fixe et de 423.750 euros de part variable).

Il ressort du document publié par EDF qu'en vertu de ces baisses de revenus, M. Proglio a un trop-perçu au titre de 2012. Le versement effectif de la rémunération variable de 2012, qui est versée courant 2013, sera donc de 286.250 euros.

Le conseil d'administration d'EDF, réuni le 3 avril, a «pris acte» du décret en fixant à 450.000 euros la rémunération annuelle du PDG, et abandonné la part variable, est-il indiqué dans le document de référence.

L'opérateur historique de l'électricité précise par ailleurs que M. Proglio «ne perçoit pas de jetons de présence» chez EDF et dans ses filiales. EDF «n'a attribué aucune option de souscription ou d'achat d'action» en 2012 à M. Proglio et aucune option n'a été exercée par lui.

M. Proglio, 63 ans, ne bénéficie d'aucun régime spécifique de retraite chez EDF ni de «parachute doré» en cas de départ, selon le groupe.