Secret bancaire: L'Europe demande à Vienne d'imiter le Luxembourg

Avec Reuters

— 

La Commission européenne a salué lundi l'engagement du Luxembourg à coopérer plus étroitement avec les autorités fiscales étrangères, en invitant l'Autriche à suivre cet exemple sous peine de se retrouver dangereusement isolée au sein de l'UE.

«Je me félicite tout à fait de la nouvelle ouverture du Luxembourg s'agissant des échanges automatiques d'informations, même si cela aurait dû arriver depuis longtemps», a déclaré Algirdas Semeta, le commissaire chargé de la politique fiscale, dans un communiqué adressé à Reuters. «Les projecteurs se tournent maintenant vers l'Autriche. Si ce pays continue de résister à ce mouvement inexorable vers une plus grande transparence, il se trouvera dans une position isolée et intenable.»

«Tant que je serai ministre, je n'approuverai aucun projet qui remettrait en cause le secret bancaire»

Dans une interview publiée lundi, la ministre des Finances de l'Autriche, Maria Fekter, assure qu'elle se battra «comme une lionne» pour défendre le secret bancaire dans son pays. «Je combats la fraude fiscale mais je suis aussi garante des dépôts d'honnêtes épargnants. Rien ne justifie de dévoiler les comptes de ceux qui n'ont rien fait de mal, c'est pourquoi je me bats comme une lionne pour maintenir le secret bancaire», affirme-t-elle dans l'entretien accordé au journal Österreich.

«Tant que je serai ministre, je n'approuverai aucun projet qui remettrait en cause le secret bancaire», ajoute-t-elle.