Peugeot revient au Vietnam où il fera assembler son modèle 408

AUTOMOBILE La marque française Peugeot a annoncé lundi son retour au Vietnam...

© 2013 AFP

— 

La marque automobile française Peugeot a annoncé lundi son retour au Vietnam, avec la création d'un réseau de commercialisation de véhicules pour l'essentiel importés d'Europe, même si un modèle, la 408, sera assemblé sur place par son partenaire local Thaco.
La marque automobile française Peugeot a annoncé lundi son retour au Vietnam, avec la création d'un réseau de commercialisation de véhicules pour l'essentiel importés d'Europe, même si un modèle, la 408, sera assemblé sur place par son partenaire local Thaco. — Liu Jin AFP

La marque automobile française Peugeot a annoncé lundi son retour au Vietnam, avec la création d'un réseau de commercialisation de véhicules pour l'essentiel importés d'Europe, même si un modèle, la 408, sera assemblé sur place par son partenaire local Thaco.

Peugeot va monter cette année un réseau de vente qui comprendra dans un premier temps six concessionnaires, «dont trois dans la région d'Hanoi et trois autres dans la région de Hô-Chi-Minh ville, avec un potentiel de 15 concessionnaires à terme», selon un communiqué.

La marque au lion, appartenant au groupe PSA Peugeot Citroën, était présente au Vietnam dans les années 1980 et y commercialisait à l'époque des 404 ou encore des deux-roues, mais elle s'en est retirée par la suite.

Elle va y revenir avec des véhicules importés d'Europe: la citadine 208, le «crossover» (une berline aux faux airs de 4x4) 3008, le monospace 5008, la berline 508 et le coupé RCZ, a précisé un porte-parole à Paris.

Peugeot va aussi assembler à la fin de l'année la 408, une berline tricorps vendue actuellement en Chine et en Amérique latine. «A terme, 80% des volumes seront assurés par des véhicules montés sur place», car les droits de douane sont très élevés, a précisé le porte-parole.

L'an dernier, 80.000 véhicules ont été vendus au Vietnam, selon Peugeot. Ce marché devrait atteindre les 300.000 unités à l'horizon 2020, selon les projections du constructeur qui vise une part de marché de 5%.