280 emplois menacés par le dépôt de bilan du constructeur automobile Heuliez

EMPLOI La PME française connaît sa troisième faillite en cinq ans et demi...

C.B. avec agences

— 

Les employés du groupe Heuliez lors d'une marche de protestation le 14 avril 2009, à Niort
Les employés du groupe Heuliez lors d'une marche de protestation le 14 avril 2009, à Niort — S.Mahe/REUTERS

La PME Heuliez, pour laquelle s’était battue Ségolène Royal en 2010, va déposer le bilan, pour la troisième fois depuis 2006. Le personnel en a été informé ce lundi 8 avril, lors d'un comité d'entreprise tenu au siège de Cerizay (Deux-Sèvres). Quelque 280 postes sont menacés. Heuliez SAS était inscrite depuis juillet 2010 dans un processus de relance après son second redressement judiciaire et la reprise par Baelen Gaillard Industrie (BGI).

«Le plan de reconversion industrielle –Heuliez étant historiquement un producteur de véhicules complets pour PSA et Opel- s’appuyait sur plusieurs axes, qui pour certains n'ont pas atteint les prévisions attendues. La crise du secteur automobile français et le très faible démarrage commercial des véhicules électriques ont pesé lourd dans les comptes d'Heuliez», explique la PME dans un commuiqué.

Des industriels étrangers peut-être intéressés

Et d'illustrer avec cet exemple: «Les clients du secteur véhicule électrique avaient en effet planifié pour Heuliez des commandes pour 38 millions d’euros en 2012, qui se sont finalement traduites par seulement 1 million d’euros pour cette même année». Pour  François de Gaillard, représentant du Président de Heuliez SAS, « Heuliez a toujours été soutenue par la Région et l'Etat. Toutefois, le Groupe BGI est arrivé au bout de sa capacité de soutien, rendant une nouvelle recapitalisation menée par BGI impossible à ce stade».

La direction de l'équipementier de Cerizay était en négociation avec Volkswagen en vue de la signature d'un important contrat de fourniture de pièces détachées, qui devait éventuellement aboutir au deuxième trimestre. D'après le jounal Le Monde, deux industriels étrangers seraient déjà en contact avec la société pour une éventuelle reprise.

Heuliez emploie 283 CDI et 12 CDD à Cerizay. Les salaires du mois de mars, qui doivent être versés le 11 avril, pourraient être retardés.