Le Chinois Huawei veut gagner la confiance des Etats-Unis

TELECOMMUNICATIONS L'équipementier chinois Huawei a annoncé lundi une hausse de 32% de son bénéfice net...

© 2013 AFP

— 

People walk by a building on the Huawei campus L'équipementier chinois en télécommunications Huawei a annoncé lundi une hausse de 32% de son bénéfice net et espère "résoudre les défis et les problèmes" qu'il rencontre aux Etats-Unis qui lui reprochent ses liens avec les autorités chinoises.
People walk by a building on the Huawei campus L'équipementier chinois en télécommunications Huawei a annoncé lundi une hausse de 32% de son bénéfice net et espère "résoudre les défis et les problèmes" qu'il rencontre aux Etats-Unis qui lui reprochent ses liens avec les autorités chinoises. — Aaron Tam AFP

L'équipementier chinois en télécommunications Huawei a annoncé lundi une hausse de 32% de son bénéfice net et espère «résoudre les défis et les problèmes» qu'il rencontre aux Etats-Unis qui lui reprochent ses liens avec les autorités chinoises.

Le groupe, basé à Shenzhen (sud) et non coté, a dégagé un bénéfice net de 15,38 milliards de yuans (1,91 milliard d'euros) en 2012, en hausse de 32%, pour un chiffre d'affaires de 220,2 milliards de yuans, en augmentation de 8%.

Lors d'une conférence de presse, le PDG de la firme, Guo Ping, a indiqué que son groupe ne présentait aucun risque pour les Etats-Unis.

«Il n'y a jamais eu d'incidents sur nos produits menaçant la sécurité informatque des réseaux», a déclaré Guo Ping, rappelant que l'entreprise, devenue deuxième fournisseur mondial d'équipements de télécommunications derrière Ericsson, était présente dans 140 pays.

«Puisque nous n'avons jamais vendu d'équipement clé aux réseaux américains, il n'y aucune possibilité que Huawei soit une menace en termes de sécurité pour les Etats-Unis», a-t-il ajouté.

«Je pense qu'un jour nous nous pourrons potentiellement résoudre les défis et les problèmes aux Etats-Unis», grâce à «un esprit de sincérité, d'ouverture et de transparence», a encore dit le patron de la firme.

Huawei, s'il est connu pour sa capacité à fabriquer à bon compte des produits innovants, a aussi une réputation sulfureuse auprès des autorités américaines qui lui reprochent ses liens avec les autorités chinoises.

Un rapport de la commission du renseignement du Congrès américain estimait fin 2012 que les technologies de Huawei, ainsi que celles de son principal concurrent chinois, ZTE, pourraient être utilisées pour saper la sécurité des Etats-Unis.

La commission ajoutait qu'il était impossible d'avoir la garantie que ces deux sociétés étaient réellement indépendantes du gouvernement de Pékin, comme elles l'affirmaient.

Huawei a été fondé il y a un quart de siècle avec quelques milliers de dollars par Ren Zhengfei, un ancien ingénieur de l'Armée populaire de libération (APL).

La Chine reste le principal marché du groupe: son chiffre d'affaires y a progressé de 12% à 73,58 milliards de yuans, grâce à une hausse de 30% des ventes dans l'électronique grand public, soit dans le cas de Huawei les téléphones multifonctions.