La Bourse de Paris en hausse

© 2013 AFP

— 

La Bourse de Paris gagnait 0,70% lundi matin, entamant une séance d'achats à bon compte après trois reculs consécutifs, mais les investisseurs restaient préoccupés par l'évolution de la croissance mondiale et surveillaient l'évolution de la situation au Portugal.
La Bourse de Paris gagnait 0,70% lundi matin, entamant une séance d'achats à bon compte après trois reculs consécutifs, mais les investisseurs restaient préoccupés par l'évolution de la croissance mondiale et surveillaient l'évolution de la situation au Portugal. — Francois Guillot AFP

La Bourse de Paris gagnait 0,70% lundi matin, entamant une séance d'achats à bon compte après trois reculs consécutifs, mais les investisseurs restaient préoccupés par l'évolution de la croissance mondiale et surveillaient l'évolution de la situation au Portugal.

A 09h30 (07h30 GMT), le CAC 40 progressait de 25,83 points pour s'inscrire à 3.698,50 points.

Les investisseurs profitent de chasses aux bonnes affaires mais le climat est lourd et l'inquiétude demeure sur la croissance mondiale après les chiffres décevants sur les embauches en mars aux Etats-Unis.

«Le débat entre austérité et croissance reste toujours aussi aigu et la France qui a annoncé des chiffres beaucoup plus réalistes qu'auparavant, à savoir +0,1% en 2013 et +1,2% en en 2014, en est l'exemple flagrant», souligne le courtier CM-CIC.

A ces inquiétudes sur l'évolution économique s'ajoute en zone euro un nouveau sujet de préoccupation, le Portugal.

La Commission européenne a demandé dimanche à Lisbonne de respecter les objectifs définis dans le cadre de son plan d'aide, après le rejet par la cour constitutionnelle de plusieurs mesures d'austérité recommandées par les créanciers du pays.

«Si Lisbonne ne pouvait pas mettre en oeuvre de telles mesures cela pourrait conduire à un nouveau plan se sauvetage», souligne le courtier IGMarket.

Sur le front des valeurs le titre Air France, déjà fortement pénalisé vendredi par les craintes d'un développement de la grippe aviaire, continue à céder du terrain sous le coup d'une dégradation par BofA Merrill Lynch. Le titre perd 1,32% à 6,64 euros.

Du coté des hausses, JC Decaux gagne 1,68% à 20,33 euros, après l'annonce du départ de son président fondateur et son remplacement par Gérard Degonse, actuel directeur général délégué du groupe et ancien responsable de ses finances.