Les groupes allemands du Dax versent des dividendes record en 2013

© 2013 AFP

— 

La contraction de l'activité privée dans la zone euro s'est encore accentuée en mars, a confirmé jeudi le cabinet Markit qui publie l'indice PMI, soulignant que la récession s'accentue et que même l'Allemagne marque le pas.
La contraction de l'activité privée dans la zone euro s'est encore accentuée en mars, a confirmé jeudi le cabinet Markit qui publie l'indice PMI, soulignant que la récession s'accentue et que même l'Allemagne marque le pas. — Arne Dedert DPA

Les dividendes des entreprises allemandes de l'indice vedette Dax de la Bourse de Francfort ont atteint cette année un record absolu, à hauteur de 27,6 milliards d'euros, selon une étude du groupe de conseil et d'audit Ernst & Young publiée ce vendredi. Le précédent record -27,29 milliards d'euros- remontait à 2008, au titre de l'exercice 2007, soit le dernier avant la crise financière puis la crise de la dette en zone euro. Par rapport à 2012, la somme de 2013 est en hausse de 2%.

Cette année 18 des 30 sociétés cotées sur le Dax vont verser une somme de dividende supérieure par rapport à l'an dernier, notamment Continental (+50%), Adidas (+35%) et HeidelbergCement (+34%). Deutsche Telekom a redistribué le plus à ses actionnaires (3 milliards d'euros), malgré une perte nette de 5,25 milliards d'euros l'an dernier, suivi par Siemens (2,5 milliards d'euros de dividende) et BASF (2,38 milliards d'euros). Trois entreprises du Dax ont renoncé à payer un dividende cette année: Commerzbank, Lufthansa et ThyssenKrupp.