Accord définitif de cession des gazoducs TIGF de Total à Snam, GIC et EDF

© 2013 AFP

— 

Le groupe pétrolier Total a finalisé un accord définitif pour la vente de TIGF, sa filiale française de gazoducs, à un consortium constitué par les groupes français EDF, italien Snam et singapourien GIC, ont annoncé vendredi les acquéreurs.
Le groupe pétrolier Total a finalisé un accord définitif pour la vente de TIGF, sa filiale française de gazoducs, à un consortium constitué par les groupes français EDF, italien Snam et singapourien GIC, ont annoncé vendredi les acquéreurs. — Eric Piermont AFP

Le groupe pétrolier Total a finalisé un accord définitif pour la vente de TIGF, sa filiale française de gazoducs, à un consortium constitué par les groupes français EDF, italien Snam et singapourien GIC, ont annoncé ce vendredi les acquéreurs. Total avait entamé début février des discussions exclusives avec ce groupement, qui l'avait emporté grâce à une offre à 2,4 milliards d'euros sur un consortium rival mené par la Caisse des dépôts.

L'opération reste toutefois soumise au feu vert des autorités de la concurrence, est-il précisé dans un communiqué. Les instances représentatives du personnel, les comités d'entreprise notamment et celui de TIGF en particulier, ont été consultées, est-il encore écrit. «Nous sommes très heureux des échanges constructifs que nous avons eus avec les représentants du personnel et la direction de TIGF au cours du processus de consultation, et nous nous réjouissons de travailler avec Total et TIGF en vue de finaliser cette transaction», ont commenté Carlo Malacarne, patron de l'opérateur de transport et de stockage de gaz Snam, et Thomas Piquemal directeur financier d'EDF.

Le géant pétrolier français avait décidé à l'automne de se séparer de TIGF (Transport Infrastructures Gaz France), sa filiale exploitant le réseau de gazoducs du sud-ouest de la France, en invoquant la réglementation européenne, qui pousse à la séparation entre les producteurs d'énergie et les gestionnaires de réseaux électriques ou gaziers. TIGF, héritière des grandes heures de l'exploitation du gisement gazier de Lacq (Pyrénées-Atlantiques), emploie près de 500 salariés, exploite 14% du réseau français de gazoducs, soit un réseau de près de 5.000 km, et gère 22% des capacités nationales de stockage de gaz, dont les sites de Lussagnet (Landes) et Izaute (Gers).