La Monnaie de Paris vise le monde

C. B.

— 

Les ateliers de la Monnaie de Paris ont produit 1,3 milliard de pièces en 2012.
Les ateliers de la Monnaie de Paris ont produit 1,3 milliard de pièces en 2012. — A. GELEBART / 20 MINUTES

Elle fabrique les pièces de la nation depuis deux cent trente ans. Mais son activité est en chute libre : la Monnaie de Paris reçoit de moins en moins de commandes de l'Etat. Pour se développer, elle regarde donc au-delà des frontières. Sur les 1,3 milliard de pièces frappées en 2012, 400 millions l'ont été pour des pays étrangers. Pas seulement africains – un marché détenu depuis longtemps.

L'an dernier, elle a remporté l'appel d'offres émis par l'Uruguay et fait une vraie percée au Moyen-Orient, en réalisant des monnaies pour le Liban, l'Arabie saoudite ou les Emirats arabes unis…

Des marchés que la Monnaie de Paris n'est pas la seule à viser. Parmi ses plus grands concurrents, on trouve le Canada, le Royaume-Uni et la Finlande. Comme le résume Christophe Beaux, son PDG: «La seule façon de gagner de nouvelles parts de marché à l'export, c'est de les prendre aux autres.»