Lancement de la 4G de France Télécom-Orange: Combien cela va vous coûter

TELECOMS Ce jeudi, vous pourrez vous rendre chez Orange et souscrire à la 4G en achetant un nouveau téléphone et en modifiant votre forfait...

Bertrand de Volontat

— 

Le nouveau siege de la société de télécommunications Orange, le 14 janvier 2013.
Le nouveau siege de la société de télécommunications Orange, le 14 janvier 2013. — V. WARTNER / 20 MINUTES

La 4G est arrivée. Après avoir souffert et dû baisser drastiquement leurs prix après l’arrivée de Free, les opérateurs historiques, voyant leurs marges s’effriter, ont lourdement investi dans le très haut débit mobile et l’attendent comme le messie. Après SFR et en attendant Bouygues en octobre prochain, France Télécom-Orange dégaine à son tour dans 50 villes au total la 4G ce jeudi.

La «quatrième» génération de réseaux mobiles fournira des débits jusqu’à dix fois supérieurs à la 3G actuelle. Seul hic, il faut acheter un nouveau terminal. Impossible de simplement mettre à jour les téléphones actuels pour fonctionner sur la 4G. Orange annonce une gamme de nouveaux terminaux disponibles dès un euro (moyennant un renouvellement de 24 mois). D’ici la fin de l’année, la moitié du parc des terminaux d’Orange à l’achat sera renouvelé et équipé. A ce jour, cinq smartphones lancés en février reçoivent déjà la 4G (Samsung Galaxy S III 4G, Samsung Galaxy Note II 4G, Nokia Lumia 920, HTC One SV, Sony Xperia Z).

La 4G coûte 30,90 euros par mois

Orange, qui se targue déjà de détenir le réseau mobile (avec H+) le plus rapide et qui fait la course en tête avec 460 antennes installées, modifie pour l’occasion sa gamme de forfaits Origami. Stéphane Richard le précisait en novembre à 20 Minutes: «Demain, pour la 4G et les services premium, il faudra certes payer quelques euros de plus…» Si la 4G est incluse dans les offres premium Origami Jet sans frais, elle coûtera 10 euros de plus par mois pour l’offre Origami Star, rebaptisée Play. Mais en souscrivant aux nouveaux forfaits 2Go de débit Internet avant le 31 décembre, le supplément ne sera que d’un euro, permettant ainsi un accès à la 4G à partir de 30,90 euros par mois. C’est 91 centimes plus cher que le prix d'appel pour un forfait 4G SFR lancé en janvier avec la Formule carrée 2Go.

La 4G sera aussi offerte chez l’opérateur historique dans les forfaits quadruple-play Open Up et Top à partir de 59,90 euros par mois. Des prix que Free et les MVNO (Virgin Mobile, NRJ Mobile…) viendront tôt ou tard casser le jour de leur accession à la 4G. Quoi qu’il en soit, «le pricing power sera vraisemblablement limité, prévient Joffrey Ouafqa, analyste chez Convictions AM. Je doute que les consommateurs soient prêts à payer leur abonnement 50% plus cher dans le seul but de bénéficier d'une connexion à Internet plus rapide.»

L'enjeu est considérable. A l'ère des tarifs cassés, la 4G doit permettre aux opérateurs de regonfler l’ARPU, le revenu moyen par abonné. Stéphane Richard poursuivait déjà en novembre: «C’est une année d’adaptation mais nous préservons deux axes en priorité: l’emploi et l’innovation, notamment avec l’arrivée de la 4G.» Un rayon de soleil pour Orange, à condition que la guerre des prix ne reprenne pas le dessus. Les opérateurs ne pourront toutefois pas se reposer sur la seule 4G pour renouer avec la croissance. Ils devront miser sur des services additionnels comme la télévision connectée.