Technip et JGC choisis pour une usine de liquéfaction du gaz dans l'Arctique

© 2013 AFP

— 

Les groupes énergétiques russe Novatek et français Total ont annoncé lundi avoir sélectionné le français Technip et le japonais JGC pour construire l'usine de liquéfaction du gaz prévue dans leur projet commun sur la péninsule de Iamal, dans l'Arctique russe.
Les groupes énergétiques russe Novatek et français Total ont annoncé lundi avoir sélectionné le français Technip et le japonais JGC pour construire l'usine de liquéfaction du gaz prévue dans leur projet commun sur la péninsule de Iamal, dans l'Arctique russe. — Jacques Demarthon AFP

Les groupes énergétiques russe Novatek et français Total ont annoncé lundi avoir sélectionné le français Technip et le japonais JGC pour construire l'usine de liquéfaction du gaz prévue dans leur projet commun sur la péninsule de Iamal, dans l'Arctique russe.

Technip et JGC, qui concouraient ensemble au sein d'un consortium, ont été préférés à deux autres groupements pour cette usine d'une capacité de production prévue de 16,5 millions de tonnes par an, a précisé dans un communiqué Yamal LNG, le maître d'oeuvre du projet détenu à 80% par Novatek et à 20% par Total.

Le montant du contrat n'a pas été précisé.

La péninsule de Iamal, une vaste étendue au-delà du cercle polaire, est considérée comme l'une des plus riches en hydrocarbures de la planète.

L'alliance entre Total et Novatek, le numéro deux russe du gaz après le géant public Gazprom, prévoit d'y exploiter le gisement de Tambeïskoïé-sud, dont les réserves sont estimées à 907 milliards de mètres cubes, selon les deux sociétés.

Ce projet pilote, dans l'une des régions les plus inhospitalières du monde, nécessitera aussi la construction d'un port adapté à la navigation dans l'Arctique et d'un aéroport.

Novatek espère pouvoir alimenter grâce au transport par tanker le marché asiatique, où la consommation et les prix sont plus fermes qu'en Europe. Il demande pour cela le droit de pouvoir exporter du gaz, un privilège actuellement réservé à Gazprom.