Wall Street minée par des indicateurs américains décevants et Apple

© 2013 AFP

— 

Wall Street n'est pas parvenue à confirmer lundi les records historiques atteints avant le week-end pascal, minée par la diffusion d'indicateurs américains contrastés et par le recul prononcé d'Apple: le Dow Jones a cédé 0,04% et le Nasdaq 0,87%.
Wall Street n'est pas parvenue à confirmer lundi les records historiques atteints avant le week-end pascal, minée par la diffusion d'indicateurs américains contrastés et par le recul prononcé d'Apple: le Dow Jones a cédé 0,04% et le Nasdaq 0,87%. — Michael Nagle GETTY IMAGES NORTH AMERICA

Wall Street n'est pas parvenue à confirmer lundi les records historiques atteints avant le week-end pascal, minée par la diffusion d'indicateurs américains contrastés et par le recul prononcé d'Apple: le Dow Jones a cédé 0,04% et le Nasdaq 0,87%.

Selon des résultats définitifs, le Dow Jones Industrial Average, qui s'était hissé jeudi à un niveau jamais vu auparavant, a reculé de 5,69 points à 14.572,85 points et le Nasdaq, à dominante technologique, de 28,35 points à 3.239,17 points.

L'indice élargi S&P 500 a baissé de 0,45% ou 7,02 points à 1.562,17 points. Il était parvenu jeudi à dépasser son précédent record historique, qui datait de 2007.

«C'est forcément décevant pour les gens qui pariaient à la hausse en espérant que le début d'un nouveau trimestre se traduirait par un afflux de liquidités sur le marché», a remarqué Mace Blicksilver.

Mais les cours ont baissé «dans le sillage des prix des matières premières, et du titre d'Apple après les excuses du groupe auprès des autorités chinoises» pour les conditions de ses services après-vente, selon l'expert. Le titre du géant de l'informatique a reculé de 3,11% à 428,91 dollars, pesant lourdement sur le Nasdaq dont il est la valeur la plus importante.

«Les indicateurs publiés à Washington n'ont pas amélioré l'humeur des investisseurs», a ajouté M. Blicksilver.

Selon l'indice des directeurs des achats de ce secteur publié par l'association professionnelle ISM, l'activité des industries manufacturières aux Etats-Unis a en effet ralenti en mars plus que prévu par les analystes.

Les dépenses de construction ont de leur côté rebondi en février, au-delà des estimations des experts, sans toutefois effacer totalement leur forte chute de janvier.

Dans un marché aux faibles volumes en raison de la fermeture des marchés européens et de certains marchés asiatiques à l'occasion de Pâques, ces indicateurs «ont servi d'excuse aux investisseurs pour prendre un peu de distance avec les records atteints jeudi», selon Peter Cardillo, de Rockwell Global Capital.

Les marchés financiers américains avaient pourtant démarré la journée calmement dans l'attente de ces indices après la diffusion d'indicateurs décevants sur la confiance des grandes entreprises manufacturières au Japon ou sur la production manufacturière en Chine.

Sur le front des valeurs, le producteur d'énergie photovoltaïque First Solar, qui a annoncé le rachat d'un project de centrale solaire à un groupement d'investisseurs, a lâché 0,52% à 26,82 dollars.

Le distributeur en ligne eBay a profité du relèvement de la recommandation d'analystes (+2,63% à 55,64 dollars).

Alors que la cour suprême indienne a rejeté lundi une demande de brevet du Suisse Novartis pour un traitement contre le cancer, une décision qui pourrait permettre de protéger l'accès à des versions génériques de médicaments pour les patients pauvres de pays émergents, les valeurs pharmaceutiques étaient contrastées.

Le numéro un mondial du secteur Pfizer a lâché 0,07% à 28,84 dollars, Abbott 0,03% à 35,31 dollars, Bristol-Myers Squibb 0,12% à 41,14 dollars. Merck a gagné 0,34% à 44,35 dollars et Johnson and Johnson (J&J) 0,49% à 81,93 dollars.

Le fabricant californien de voitures électriques Tesla Motors a bondi de 15,94% à 43,93 dollars après avoir annoncé que la vente de son véhicule Model S avait dépassé les attentes au cours du trimestre.

Le marché obligataire a légèrement progressé. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans a reculé à 1,840% contre 1,852% jeudi soir et celui à 30 ans à 3,085% contre 3,104%.

Nasdaq Nyse