Hausse de 60% du prix de la bonbonne de gaz en Egypte

Reuters

— 

Les autorités égyptiennes ont relevé lundi de 60% le prix de la bonbonne de gaz butane à usage domestique 48 heures avant l'arrivée au Caire d'une délégation du Fonds monétaire international chargée de négocier les conditions d'un prêt de 4,8 milliards de dollars au plus grand pays du monde arabe.

Pour les entreprises, le prix de la bonbonne augmentera de 100%.

Le gouvernement du président Mohammed Morsi, issu des Frères musulmans, fait l'objet de pressions de la part du FMI pour qu'il allège les subventions d'Etat au secteur de l'énergie. Ces dernières grèvent lourdement le budget, au risque de déclencher un nouveau soulèvement dans une population déjà durement éprouvée par la crise économique.

Un plan gouvernemental pou réduire les subventions

L'augmentation du gaz butane, la première depuis deux décennies, s'inscrit dans le cadre d'un plan gouvernemental visant à réduire le coût des subventions au secteur de l'énergie, a indiqué un responsable du ministère des Approvisionnements.

Une délégation du FMI est attendue mercredi dans la capitale égyptienne pour une nouvelle série de discussions sur l'octroi d'un prêt massif à l'Egypte.

En novembre, le successeur de Hosni Moubarak était parvenu à un accord de principe avec le FMI avant de repousser sa ratification le mois suivant en raison de l'effervescence de rue provoquée par un litige politique lié à l'étendue de ses prorogatives.