Retraites, allocations, prix du gaz: Tout ce qui change en ce lundi 1er avril

M.B.

— 

Une Caisse d'allocations familiales (CAF), à Lille.
Une Caisse d'allocations familiales (CAF), à Lille. — B.CHIBANE / SIPA

Ce n’est pas un poisson d’avril. Alors que le pouvoir d’achat a diminué de 1% en 2012, selon l’Insee, pour la première fois depuis 1984 en raison notamment des hausses d’impôts, voici quelques bonnes nouvelles susceptibles de redonner un peu de tonus à votre portefeuille. En effet, ce lundi, comme chaque année à la même date plusieurs prestations vont être  revalorisées.

*Les retraites

Les pensions du régime général sont augmentées de 1,3% pour suivre la courbe de l’évolution des prix. En revanche, les complémentaires du privé pour la première fois depuis le début des années 1990 sont désindexées. Elles n’augmenteront que de 0,8% sauf pour les cadres avec une hausse de seulement 0,5%. Une mauvaise nouvelle pour les quelque 11 millions de retraités du privé. Mais ce n’est pas tout. Dès aujourd’hui, 7,5 millions de retraités vont devoir s’acquitter d’une taxe de 0,3% sur l’ensemble de leur pension. Seuls les pensionnés non imposables ou soumis à un taux réduit de CSG (3,8%) seront exonérés de cette contribution additionnelle de solidarité pour l’autonomie.

Parmi eux, les 600.000 éligibles au minimum vieillesse (777,16 euros par mois pour une personne seule et 1260,59 euros pour un couple) verront ce dernier revalorisé de 1,3%.

*Les allocations familiales

Pour refléter la hausse du coût de la vie, elles vont augmenter de 1,2%. Bientôt, son montant pourrait varier en fonction du niveau de revenu. C’est ce qu’a laissé entendre le président de la République jeudi. De 127,68 euros pour deux enfants, elles atteignent 291,27 par mois pour trois enfants. Alors que le gouvernement cherche 2,2 milliards d’euros pour réduire le déficit de la Cnaf (Caisse nationale des allocations familiales), Gérard Bapt (PS), préconise de diviser par deux les allocations familiale pour les ménages aisés. Le couperet tomberait pour un couple avec deux enfants avec un revenu imposable supérieur à 53.000 euros et 61.000 euros pour un foyer avec trois enfants, soit 4.416 euros par mois dans le premier cas et 5.083 euros dans le second. 

*Baisse des prix du gaz

Et de trois. Après les baisses de février (-0,5%) et de mars (-0,3%), les prix du gaz diminuent ce mois-ci de 0,6%. Ils avaient à l'inverse augmenté de 2,4% le 1er janvier. La réforme des tarifs du gaz annoncée fin 2012 par le gouvernement conduit à réviser désormais les tarifs du gaz tous les mois et non plus chaque trimestre. De plus, leur formule de calcul intègre des facteurs d'évolution en principe plus favorables aux consommateurs.