Libor: Les banques emportent une manche devant la justice américaine

Reuters

— 

Les plus grandes banques de la planète ont remporté une victoire de taille vendredi avec la décision d'une magistrate américaine d'écarter une portion non négligeable des plaintes déposées par des particuliers dans le cadre du scandale de la manipulation des taux interbancaires.

Les quelque 16 banques mises en cause devant la justice américaine risquaient de devoir verser des milliards de dollars d'indemnités. Parmi ces banques figurent Bank of America, Citigroup, Credit Suisse Group, Deutsche Bank , HSBC, JPMorgan Chase, Royal Bank of Canada, Royal Bank of Scotland et WestLB AG. Elles étaient accusées de s'être entendues pour manipuler le taux interbancaire de Londres (Libor) utilisé comme référence pour plus de 550.000 milliards de dollars produits financiers.

La magistrate a accédé à une requête des banques qui demandaient le rejet de plaintes fondées sur des accusations d'infractions à la législation anti-trust et sur le racket. Elle a également partiellement rejeté les plaintes basées sur des accusations de manipulation des cours de matières premières.

D'autres volets des plaintes déposées contre les banques incriminées ont toutefois été validés.