Achat immobilier: Les femmes championnes de l'apport personnel

ETUDE Malgré des revenus largement inférieurs à ceux des hommes, les femmes célibataires souscrivant un emprunt immobilier affichent des apports personnels légèrement supérieurs, selon une étude du courtier Empruntis...

Claire Planchard

— 

Seul un tiers des célibataires demandant un financement auprès du courtier Empruntis sont des femmes.
Seul un tiers des célibataires demandant un financement auprès du courtier Empruntis sont des femmes. — Andrew Olney / Mood Boa/REX/SIPA

Si en matière d’épargne-retraite les femmes sont toujours à la traine, pour préparer un achat immobilier elles se révèlent bien plus économes que les hommes. Ainsi avec 25% de salaires en moins chaque mois (2.986 euros contre 4.012 euros), elles affichent un apport personnel de 50.070 euros contre 49.296 euros (+1,57%) lors de leur demande de prêt. Alors même qu’elles ont un enfant à charge dans 36% des cas, contre seulement 27% des hommes…

Une capacité d’emprunt très inférieure

Toutefois, cette discipline budgétaire ne suffit pas à compenser leur handicap de départ en matière de revenus. En dépit d’un apport supérieur, leur capacité d’emprunt moyenne reste 7,41% inférieure à celle de leurs homologues masculins (191.599 euros contre 205.803 euros). Et de fait, l’emprunt moyen obtenu par une femme célibataire est 10,5% inférieur à celui obtenu par un homme célibataire (141.529 euros contre 156507 euros).

Un handicap qui est légèrement atténué en province où les prix sont plus modérés qu’en région parisienne: ainsi dans l’Est de la France, l’écart des montants moyens empruntés constaté par Empruntis entre homme et femmes célibataires n’est que de 7.000 euros environ, contre près de 13.000 euros en Ile-de- France.

Enfin dernier bémol: les femmes qui se lancent seules dans un achat immobilier restent très minoritaires. Elles ne représentaient qu’un tiers des demandes de financement  de célibataire…