Pour Berlin, la Grèce en bonne voie pour retrouver sa crédibilité

Avec Reuters

— 

La Grèce est en bonne voie pour retrouver sa crédibilité et doit poursuivre les réformes prévues dans le cadre de son plan de sauvetage si elle veut obtenir de nouvelles aides en cas de besoin, a déclaré mardi le ministre allemand des Finances.

«La Grèce est en voie de restaurer sa crédibilité. Plus elle gagne en crédibilité et plus il sera facile pour le pays de continuer à obtenir le soutien dont il pourrait avoir besoin dans l'avenir», a déclaré Wolfgang Schäuble dans le cadre d'une interview au quotidien Ta Nea.

Le ministre a défendu le mélange d'austérité budgétaire et de réformes qui a pourtant plongé le pays dans une profonde récession, soulignant que ces politiques commençaient à porter leurs fruits, tout en ajoutant qu'il faudrait faire preuve de patience avant d'arriver au stade où la Grèce pourrait se passer d'aide.

«Pour l'instant les indicateurs montrent que la recette porte ses fruits. Mais il faudra plus de temps que beaucoup de personnes en Grèce ne le souhaiteraient», a-t-il dit. Il a estimé que si le pays poursuivait sur la voie de l'ajustement, son économie se redresserait et connaîtrait une croissance durable.

Athènes cherche à atteindre un excédent primaire budgétaire cette année pour la première fois depuis 2002 via un alourdissement de sa fiscalité et une baisse des dépenses de son secteur public, un objectif qui pourrait lui permettre d'obtenir de nouvelles mesures d'aide de ses partenaires européens.

«Si l'excédent primaire est atteint, tout le monde verra que le pays relève activement le défi. Après quoi, nous verrons ensemble ce qui peut être fait en plus pour stabiliser le pays», a poursuivi Wolfgang Schäuble.

Les inspecteurs de la "troïka" des bailleurs de fonds (Union européenne, Fonds monétaire international et Banque centrale européenne) ont entamé en mars une évaluation des performances d'Athènes dans la mise en oeuvre du plan de sauvetage. Ils doivent revenir début avril pour boucler cette évaluation, la première depuis le nouveau plan de sauvetage débloqué pour la Grèce au mois de décembre.