Cuivre: First Quantum annonce le succès de son OPA sur Inmet

© 2013 AFP

— 

Le producteur canadien de cuivre First Quantum Minerals a annoncé que son offre publique d'achat de 5,1 milliards de dollars canadiens (3,9 milliards d'euros) sur son compatriote Inmet, lui avait permis d'acquérir 85,5 % de son capital.
Le producteur canadien de cuivre First Quantum Minerals a annoncé que son offre publique d'achat de 5,1 milliards de dollars canadiens (3,9 milliards d'euros) sur son compatriote Inmet, lui avait permis d'acquérir 85,5 % de son capital. — Ariel Marinkovic AFP

Le producteur canadien de cuivre First Quantum Minerals a annoncé que son offre publique d'achat de 5,1 milliards de dollars canadiens (3,9 milliards d'euros) sur son compatriote Inmet, lui avait permis d'acquérir 85,5 % de son capital.

La réunion des actifs des deux sociétés débouchera sur la naissance «d'un des premiers producteurs mondiaux de cuivre», avec un portefeuille d'opérations et de projets dans huit pays sur quatre continents, indique First Quantum dans un communiqué publié dans la nuit de vendredi à samedi.

Selon ses prévisions, ses recettes 2013 devraient être supérieures à 3,5 milliards de dollars américains. Son plan stratégique prévoit d'atteindre en 2018 la production de 1,3 million de tonnes de cuivre par an, ce qui situera la société parmi les premiers cinq producteurs de cuivre dans le monde.

Les actionnaires d'Inmet seront payés en partie au comptant et en partie en actions de First Quantum.

Ce dernier a prolongé son offre d'acquisition jusqu'au 1er avril prochain 21h00 GMT. Son communiqué précise par ailleurs que s'il parvient à réunir 90% des titres d'Inmet, le reste fera l'objet d'une acquisition obligatoire. Dans le cas contraire, une autre procédure sera utilisée pour chercher à parvenir à 100%.

First Quantum, qui a révisé son offre en hausse par deux fois depuis qu'il avait fait connaître en novembre son intérêt pour Inmet, proposait l'équivalent de 72,0 dollars canadiens par action, en numéraire, en titres ou un panachage des deux, selon un communiqué publié par l'entreprise.

Dans ses approches initiales, First Quantum avait offert 62,50 dollars canadiens, puis 70,0 dollars canadiens, sans réussir à amadouer la direction d'Inmet, qui estimait ce prix sous-évalué.

A la clôture de la Bourse de Toronto vendredi, quelques heures avant la publication du communiqué, le titre de First Quantum était coté 20,12 dollars, en baisse de 0,48 dollar, tandis que celui d'Inmet accusait lui aussi une baisse de 1,04 dollar, à 69,11 dollars.