Chypre se rapproche d'une solution avec une taxe de 20% pour Bank of Cyprus

DETTE Les autorités chypriotes avaient envisagé de taxer à hauteur de 25% les comptes en banque présentant un solde supérieur à 100.000 euros détenus par Bank of Cyprus...

B. de V. avec Reuters

— 

Illustration: Chypre en crise dans la zone euro.
Illustration: Chypre en crise dans la zone euro. — REUTERS/Andrew Winning

Chypre avance doucement mais surement vers une solution. Le gouvernement chypriote et les représentants de la troïka (BCE, FMI et UE) se sont mis d'accord sur la création d'une taxe exceptionnelle de 20% sur les dépôts supérieurs à 100.000 euros détenus par Bank of Cyprus, indique un responsable, samedi. L'accord prévoit parallèlement un prélèvement de 4% sur les dépôts supérieurs à 100.000 dans les autres banques, a ajouté ce responsable s'exprimant sous le sceau de l'anonymat.

La nationalisation des fonds de pension, mesure adoptée vendredi par le Parlement chypriote, ne fera pas partie de l'accord nécessaire à la mise en oeuvre d'un plan de sauvetage européen de Chypre, a-t-il précisé.

Réunion dimanche, Chypre a jusqu'à lundi

Les autorités chypriotes, qui continuent de négocier avec les représentants de la troïka, avaient envisagé de taxer à hauteur de 25% les comptes en banque présentant un solde supérieur à 100.000 euros détenus par Bank of Cyprus, principale institution du pays.

Les ministres des Finances de la zone euro ont prévu de se réunir dimanche à 18h00 à Bruxelles pour examiner à nouveau le dossier chypriote. Chypre a jusqu'à lundi pour trouver le moyen de lever 5,8 milliards d'euros nécessaires pour compléter le plan de sauvetage de 10 milliards négocié avec la Banque centrale européenne, le Fonds monétaire international et l'Union européenne.