Le patron de Credit suisse augmenté de 33% en 2012

Reuters

— 

Credit suisse a octroyé à son directeur général une augmentation de salaire d'un tiers en 2012, au risque d'accentuer le mécontentement des citoyens de la Confédération qui se sont massivement exprimés contre les rémunérations excessives lors d'une votation organisée début mars.

Projet de loi en cours d'élaboration

Avec cette revalorisation, le directeur général Brady Dougan émarge désormais à 7,77 millions de francs suisses (6,3 millions d'euros) annuels.

Les Suisses ont approuvé le 3 mars la mise en place d'un système de contrôle des rémunérations des dirigeants d'entreprises parmi les plus stricts au monde, avec l'octroi aux actionnaires d'un droit de veto sur le montant des salaires et une interdiction des primes d'entrée et des indemnités de départ dans les sociétés cotées en bourse.

Il revient désormais au Parlement fédéral de traduire ce projet en loi.

UBS, au bord de la faillite il y a cinq ans et sauvée par l'intervention publique, a provoqué la semaine dernière la colère de nombreux Suisses après l'annonce du versement d'un salaire annuel de 9 millions de francs à son patron et celle du versement d'une prime d'accueil (golden hello) de 26 millions au directeur de sa banque d'investissement.